Défense
La Marine nationale à l’heure de la L22
ABONNÉS

Focus

La Marine nationale à l’heure de la L22

Défense

Appelée à succéder à la vénérable L11 d’ici 2025, la nouvelle liaison de données tactique développée au sein de l’OTAN devient réalité et la Marine nationale est en pointe dans ce domaine. Admise au service actif début juin, sa sixième frégate multi-missions (FREMM), la Normandie, est le premier bâtiment français et l’un des premiers européens à avoir validé en conditions opérationnelles la L22, lors de son déploiement de longue durée qui s’est déroulé plus tôt dans l’année. 

 

La FREMM Normandie (© MICHEL FLOCH)

La FREMM Normandie (© MICHEL FLOCH)

 

Une liaison hertzienne complémentaire du satellite

La L22 est une liaison de données de nouvelle génération qui permet aux systèmes de combat des unités d’une force navale ou interarmées de dialoguer entre elles pour partager des informations et enrichir une situation tactique. Cela, dans un cadre pouvant être maritime, aéromaritime, aéroterrestre et international, avec de multiples acteurs et un travail en réseau nécessitant des moyens d’échange très souples et rapides. Comme ses aînées (L11 et L16), la L22 fonctionne grâce aux ondes hertziennes, la radio étant complémentaire du satellite qui n’est pas toujours disponible, ou peut poser dans certains cas des problèmes de sécurisation des échanges, voire être neutralisé en cas de

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense