Défense
Le MdCN en service sur les FREMM
ABONNÉS

Focus

Le MdCN en service sur les FREMM

Défense

La France dispose désormais, dans son panel d’outils militaires, d’une toute nouvelle capacité de frappe en profondeur depuis la mer. Le missile de croisière naval (MdCN) a en effet été discrètement mis en service en février sur les premières frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale. La Provence, récemment rentrée d’un déploiement en Méditerranée orientale dans le cadre notamment de la lutte contre le groupe terroriste Daech, fut la première à partir en opération avec cette capacité opérationnelle. Le bâtiment aurait d’ailleurs, selon certaines sources, failli utiliser pour la première fois cette arme. Les MdCN sont finalement, pour cette fois, restés dans leurs silos, d’autres "options" ayant été retenues.  

 

La FREMM Provence (© MARINE NATIONALE)

La FREMM Provence (© MARINE NATIONALE)

Six FREMM équipées d’ici 2019

La flotte française comptera bientôt trois plateformes équipées de ce missile, le premier du genre en Europe, avec en plus de ses deux premières FREMM, l’Aquitaine et la Provence, la troisième unité de cette série, le Languedoc, dont l’admission au service actif interviendra très prochainement. Suivront d’ici 2019 l’Auvergne, la Bretagne et la Normandie, en essais ou en construction chez DCNS. Chaque frégate dispose de deux lanceurs verticaux octuples A70 permettant de loger un total de 16 MdCN.   

Premier missile de croisière naval européen, le MdCN a été mis en œuvre pour la première fois depuis l’Aquitaine, lors d’un tir de qualification en mai 2015. Des essais et différents travaux complémentaires ont ensuite été menés sur l’engin avant que MBDA livre les premiers missiles de série et que la capacité opérationnelle soit déclarée.

 

Un Rafale Marine équipé d'un Scalp EG sur le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

Un Rafale Marine équipé d'un Scalp EG sur le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

Rafale Marine doté d'un Scalp EG (© MARINE NATIONALE)

Rafale Marine doté d'un Scalp EG (© MARINE NATIONALE)

Détruire des cibles terrestres à longue portée

Dérivé du Scalp EG, éprouvé au combat et mis en œuvre par les Rafale et Mirage 2000 de l’armée de l’Air, ainsi que les Rafale Marine de l’aéronautique navale déployés sur le porte-avions Charles de Gaulle, le MdCN mesure 7 mètres de long (avec booster) pour un poids d’environ

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française MBDA | Toute l'actualité du missilier européen