Défense
La Marine nationale ralliera dès le mois prochain le format des 15 frégates
ABONNÉS

Actualité

La Marine nationale ralliera dès le mois prochain le format des 15 frégates

Défense

Prévu initialement pour être atteint d’ici 2025, la réduction du format du nombre de frégates de la flotte française sera effective dès le mois prochain. La Marine nationale a, en effet, décidé de retirer plus rapidement qu’anticipé deux de ses anciennes unités du type F70. Il s’agit de la frégate anti-sous-marine Primauguet, datant de 1986, et de la frégate antiaérienne Cassard, opérationnelle depuis 1988. Toutes deux effectuent actuellement leur dernière mission, la première en Atlantique nord et la seconde au Moyen-Orient. Elles prendront leur retraite en avril une fois revenues dans leur port base, Brest pour le Primauguet et Toulon pour le Cassard.

 

Le Cassard (© : MARINE NATIONALE - LOIC BERNARDIN)

Le Cassard (© : MARINE NATIONALE - LOIC BERNARDIN)

 

Après ce retrait, la Force d’Action Navale ne comptera plus que 15 frégates. Il s’agit des frégates de défense aérienne Forbin (mise en service en 2010) et Chevalier Paul (2011), de la frégate antiaérienne Jean Bart (1991), des frégates anti-sous-marines La Motte-Picquet (1988) et Latouche-Tréville (1990), des frégates multi-missions Aquitaine (2015), Provence (2016), Languedoc (2017), Auvergne (2018) et Bretagne (2019), ainsi que des cinq frégates du type FLF, les La Fayette (1996), Surcouf (1997), Courbet (1997), Aconit (1999) et Guépratte (2001). S’y ajoute la sixième unité du programme FREMM, la Normandie, qui vient de débuter ses essais et sera livrée cet été à la Marine nationale en vue d’une admission au service actif en 2020. Elle succèdera à Brest à l'une des deux dernières FASM. 

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française