Défense
Livraison du SNA Suffren mais nouveaux retards pour la suite de la série
ABONNÉS

Actualité

Livraison du SNA Suffren mais nouveaux retards pour la suite de la série

Défense

Presque 14 ans après la notification du programme et 13 ans après la découpe de sa première tôle, le Suffren, premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du type Barracuda, est officiellement livré ce vendredi 6 novembre par Naval Group à la Direction Générale de l’Armement. Celle-ci transfèrera dans la foulée le bâtiment, qui se trouve à Toulon, à la Marine nationale. Une bonne nouvelle qui fera probablement l’objet d’une abondante communication, avec notamment un nouveau déplacement de la ministre des Armées, Florence Parly. Mais il ne s'agit pas encore, loin s'en faut, de l’aboutissement de ce très complexe et ambitieux programme, qui devrait d’ailleurs connaitre de nouveaux glissements de calendrier dans la livraison des prochains SNA.

Six mois d’essais

Cette livraison intervient un peu plus de six mois après la première sortie en mer du Suffren, qui s’était positionné au large de Cherbourg le 28 avril pour effectuer sa plongée statique. Les essais se sont ensuite poursuivis en Manche, puis en Atlantique à partir de juin pour les plongées libres en eaux profondes, avec un retour de quelques semaines à la pointe du Cotentin pour réaliser des travaux correctifs en cale sèche. Le bâtiment avait ensuite repris ses essais au début de l’été, et avait rejoint sa base de Toulon fin juillet. Après les essais de bon fonctionnement de la plateforme, avaient alors débuté en Méditerranée les essais du système de combat, avec notamment plusieurs tirs de la nouvelle torpille lourde F21 et un lancement réussi de missile antinavire Exocet SM39. Enfin, le Suffren est revenu en Atlantique le mois dernier pour procéder le 20 octobre à son premier tir de missile de croisière naval (MdCN) au large du centre d’essais de la DGA implanté au large de Biscarosse, dans les Landes. Une opération couronnée de succès, le missile atteignant comme prévu sa cible terrestre et à l’issue de laquelle le sous-marin était rentré à Toulon.

 

MdCN juste avant la destruction de sa cible (© DGA ESSAIS DE MISSILES)

MdCN juste avant la destruction de sa cible (© DGA ESSAIS DE MISSILES)

 

Encore un long chemin à parcourir

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense