Défense
La Marine nationale se prépare aux commémorations du Débarquement

Actualité

La Marine nationale se prépare aux commémorations du Débarquement

Défense

Le 75ème anniversaire du débarquement allié en Normandie, le 6 juin 1944, sera célébré jeudi. Alors que la réunion des chefs d’Etats se tiendra la veille à Portsmouth, avec autour de la reine Elizabeth II et de Theresa May, le président américain Donald Trump, son homologue français Emmanuel Macron, le premier ministre canadien Justin Trudeau et la chancelière allemande Angela Merkel, de nombreuses cérémonies se tiendront le lendemain le long du littoral normand. Parmi-elles, il y aura notamment la cérémonie française à Colleville-Montgomery, en hommage au commando Kieffer. Elle sera présidée par Emmanuel Macron. Avant cela, le chef de l'Etat et Donald Trump assisteront à la cérémonie franco-américaine qui se déroulera au cimetière américain de Colleville-sur-Mer. 

La Marine nationale sera évidemment présente pour ces célébrations, mais elle sera surtout mobilisée, en mer, à terre et dans les airs, pour assurer la sécurité des approches maritimes normandes. A cet effet, une frégate multi-missions sera déployée en Manche. Il ne s'agira pas de la Normandie, qui ne sera livrée qu'en juillet par Naval Group et n'est donc pas encore opérationnelle, mais de la Bretagne, qui pourra assurer un contrôle aérien et maritime élargi de la zone, avec la capacité d’intercepter tout type de menace. Mais la FREMM ne sera évidemment pas seule. D’autres moyens aériens et nautiques de la marine seront déployés, au sein d’un large dispositif impliquant également toutes les autres administrations concourant à l’action de l’Etat en mer et la défense du littoral (Gendarmerie maritime, Douane, Affaires maritimes). S'y ajouteront bien entendu des moyens militaires et de sécurité terrestres, ainsi que ceux de l'armée de l'Air. Cette dernière mobilisera notamment un avion radar E-3F Awacs, des avions de chasse Mirage 2000-5, un ravitailleur C-135, des hélicoptères, un dispositif antidrone ou encore des systèmes de défense sol-air. Les militaires britanniques seront également engagés, et devraient notamment assurer des ravitaillement en vol au profit des avions français assurant la permanence opérationnelle dans la zone.  

Concernant la navigation au large des sites concernés, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a mis en place des zones d’interdiction temporaires, imaginées pour réduire au maximum les nuisances pour les usagers de la mer. Ces zones, clairement délimitées, seront activées au fil du déroulement des cérémonies.

A noter qu’il n’y aura pas cette année de parade navale devant les plages normandes, les bâtiments évoluant devant le littoral étant là uniquement dans le cadre de leur participation au dispositif de sécurité. A noter néanmoins la présence à Cherbourg cette semaine de deux unités américaines, le destroyer USS Roosevelt, l’un des Arleigh Burke de l’US Navy ; ainsi que le voilier école Eagle de l’US Coast Guard. Ce dernier va se rendre à l’Armada de Rouen, à laquelle participera également la FREMM Bretagne après avoir couvert les commémorations du « D Day ».

- tout le programme des commémorations sur le site officiel 75ans-liberation.fr

 

Marine nationale