Défense
La Marine nationale veut doter ses futurs patrouilleurs hauturiers d’un sonar
ABONNÉS

Actualité

La Marine nationale veut doter ses futurs patrouilleurs hauturiers d’un sonar

Défense

A l’instar des anciens avisos du type A69 qu’ils vont remplacer, les futurs patrouilleurs océaniques français devraient être équipés d’un sonar de coque. La menace sous-marine, qui ne fait que s’accroître depuis plusieurs années, pousse en effet la Marine nationale à vouloir conserver cette capacité sur ses futurs patrouilleurs. Cela, bien que le nombre de frégates taillées pour la lutte anti-sous-marine va croître avec, en plus des huit FREMM remplaçant les F70, les cinq FDI qui succèderont aux La Fayette (FREMM et FDI sont ou seront notamment équipées du sonar remorqué à immersion variable Captas-4). Les patrouilleurs doivent comme c’est le cas aujourd’hui intervenir de manière complémentaire aux frégates, avec des moyens certes

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique