Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La marine offre une nouvelle jeunesse à ses bâtiments école

Défense

Piriou Naval Services, la branche réparation navale du chantier Piriou de Concarneau, vient d'achever un important programme de remise à niveau des huit bâtiments école du type Léopard de la Marine nationale. Ce chantier, d'une durée de 18 mois, a notamment porté sur le remplacement des moteurs de propulsion d'origine (Wärtsilä) par des moteurs fournis par Baudouin, qui a également livré de nouveaux groupes électrogènes. Ont également été remplacés le séparateur d'hydrocarbures, les frigo-vivres, le radar de navigation et le gyrocompas. PNS a, par ailleurs, mené à bien la visite des deux lignes d'arbres de chaque bâtiment et la réfection totale des peintures de coque.

BE en chantier  (© : PIRIOU)
BE en chantier (© : PIRIOU)

Débarquement d'ancien moteur  (© : PIRIOU)
Débarquement d'ancien moteur (© : PIRIOU)

Nouveau moteur Baudouin  (© : PIRIOU)
Nouveau moteur Baudouin (© : PIRIOU)

Le Lynx en travaux  (© : PIRIOU)
Le Lynx en travaux (© : PIRIOU)

Durée de vie prolongée de 10 ans

Cette rénovation, qui permet de prolonger la durée de vie des BE de 10 ans, constitue la première phase du contrat signé fin 2010 par Piriou avec le Service de soutien de la flotte (SSF). La seconde phase va voir l'industriel breton assurer le maintien en condition opérationnelle des Léopard, mais aussi des deux bâtiments d'instruction à la navigation du type Glycine, le tout sur une période de 10 ans. Pour Pascal Piriou, ce marché est emblématique d'une stratégie que le groupe compte développer : « La nature de ce contrat et sa durée en font plus un partenariat qu'un simple contrat qui offre à la Marine une visibilité technique et budgétaire quand cette même visibilité nous permet de mettre en place une organisation industrielle adaptée. C'est un modèle économique que nous souhaitons proposer de plus en plus, y compris en accompagnement de navires que nous construirons ».
Cet été, l'ensemble de la flotte des 10 navires de formation reviendra pour une période de « gardiennage », ce qui permettra à PNS de réaliser des travaux d'ordre préventif jusqu'à fin août.

La Glycine en arrêt technique  (© : PIRIOU)
La Glycine en arrêt technique (© : PIRIOU)

Les BE et BIN

Construits à Saint-Malo, Lorient et Villeneuve-la-Garenne, les BE, qu'on connait dans la marine sous le nom de « Ménagerie » du fait de leurs noms de fauves (Léopard, Panthère, Jaguar, Lynx, Guépard, Chacal, Tigre et Lion), ont été admis au service actif en 1982 et 1983. Longs de 43 mètres pour une largeur de 8.3 mètres, ces bâtiments présentent un déplacement de 470 tonnes en charge. Armés par un équipage de 15 marins, ils peuvent embarquer 18 élèves et 4 instructeurs. Initialement, ces navires devaient être désarmés entre 2010 et 2013 mais il n'a pas été possible, pour des questions budgétaires, de commander des bateaux neufs. Piriou proposant une solution technique et financière intéressante, la marine, qui devait maintenir impérativement une capacité de formation à la mer, a donc décidé de remotoriser et rénover les BE.
Plus récents, les BIN Glycine et Eglantine ont été livrés par les chantiers Socarenam de Boulogne-sur-Mer en 1992. Dotés d'une coque inspirée de celles des bateaux de pêche, ces unités de 28.3 mètres de long et 7.7 mètres de large déplacent 295 tonnes en charge. Ils peuvent embarquer 16 élèves, en plus de leurs 10 hommes d'équipage.

Le BE Lynx  (© : PIRIOU)
Le BE Lynx (© : PIRIOU)

La Glycine et l'Eglantine  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La Glycine et l'Eglantine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Piriou Marine nationale