Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La marine prend la barre du PLG La Résolue, baptisé par Miss France

Défense
Construction Navale

La Résolue, second des deux nouveaux patrouilleurs légers guyanais (PLG) de la Marine nationale, a été baptisée le 30 mai au chantier Socarenam de Boulogne-sur-Mer. Sa marraine, présente à bord, n’est autre qu’Alicia Aylies, Miss France 2017, originaire de la Guyane, où le bâtiment sera basé à compter de cet été. En plus de son baptême, La Résolue a connu sa première cérémonie de prise de commandement, la marine étant désormais à la barre.

 

 

Le PLG doit quitter Boulogne le 8 juin pour rallier Brest, où le bâtiment et son équipage s’entraineront et se qualifieront avant de débuter en juillet le transit vers Dégrad-des-Cannes, près de Cayenne. La Résolue retrouvera sur place son aînée, La Confiance, livrée fin 2016 par Socarenam et qui a été admise au service actif le 27 avril dernier.

 

La Résolue (© SOCARENAM)

La Résolue (© SOCARENAM)

 

Les PLG permettent de remplacer deux patrouilleurs du type P400, en service depuis 1986 et 1987. La Capricieuse a quitté la Guyane début mai et est attendue ce week-end à Brest en vue d'y être désarmée. Elle sera suivie par La Gracieuse dès que La Résolue sera déclarée opérationnelle. 

Long de 60.8 mètres pour une largeur de 9.55 mètres et un déplacement de 750 tonnes environ, les PLG, conçus en collaboration avec Bureau Mauric, ont été réalisés dans les chantiers de Socarenam de Saint-Malo (coque) et Boulogne (armement). Mis en œuvre par 24 marins et capables d’accueillir jusqu’à 38 personnes, ces patrouilleurs polyvalents prennent en compte les particularités environnementales et opérationnelles du théâtre guyanais : avec leur tirant d’eau inférieur à 3.2 mètres, ils peuvent évoluer aussi bien en haute mer que dans les eaux peu profondes de la région. Ils disposent en outre d’importants moyens de projection de forces et de coercition avec une drome puissante (deux semi-rigides) et un canon de 20mm télé-opéré Narwhal.

Les PLG sont destinés à assurer des missions de souveraineté, de défense maritime du territoire et d’action de l’Etat en mer. Avec en particulier la protection du centre spatial de Kourou, la police des pêches et à la lutte contre le narcotrafic. Ils sont de plus en mesure d’assurer des opérations de sauvetage, d’assistance aux navires en difficulté et de lutte contre la pollution.

Voir notre reportage complet à bord de La Confiance

 

Socarenam Marine nationale