Divers
La Marine réceptionne le robot sous-marin Ulisse

Actualité

La Marine réceptionne le robot sous-marin Ulisse

Divers

La Cellule Plongée Humaine et Intervention sous la Mer (CEPHISMER) de Toulon complète ses moyens avec l’arrivée d’Ulisse. Le nouveau robot téléopéré vient d’achever ses essais avant réception. Après les catastrophes de l’Erika (1999) et du Levoli Sun (2000), la France avait décidé de se doter d’un outil de reconnaissance rapide et d’expertise des éventuelles fuites provenant des épaves. C’est le projet de la société française Eca-Hytec qui avait été retenu. Capable de plonger à 1000 mètres, l’engin de 500 kilos mesure 1,3 mètre de long, pour 1,05 mètre de large et 1 mètre de haut. Doté de 6 propulseurs " brushless ", avec une poussée frontale de 80 kg, sa vitesse est de 2,5 nœuds. Ulisse dispose de deux bras et un coupe câble hydrauliques. Il peut soulever et déplacer des charges de 15 kilos et tracter sur le fond des masses de 45 kilos. Côté imagerie, le robot dispose de caméras haute définition capable de réaliser des vidéos et photos numériques.
Outre ses missions anti-pollution, Ulisse peut participer à des opérations militaires (assistance aux sous-marins) et à la récupération d’objets au fond de l’océan. Ainsi, l’année dernière, le CEPHISMER avait été sollicité pour retrouver les boîtes noires du Boeing abîmé au large de Charm-El-Sheik. Le robot termine actuellement son entraînement à Toulon. Il doit participer à l’exercice multinational « Sorbet Royal ». Cet exercice OTAN d’assistance aux sous-marins en détresse se tiendra au sud de Tarente du 20 juin au 1er juillet.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française