Défense
La marine turque va se doter de 8 ATR 72-600

Actualité

La marine turque va se doter de 8 ATR 72-600

Défense

Le groupe italien Alenia Aermacchi a signé un accord avec la Turquie en vue de doter sa marine de 8 avions de type ATR 72-600, dont 6 gréés pour la patrouille maritime. Il s’agit en fait d’une modification du contrat déjà signé en 2005 avec Ankara pour la 10 ATR 72-500 dans le cadre du programme Meltem 3. Sauf que cet appareil n’est aujourd’hui plus produit. Alenia Aermacchi et la marine turque ont donc décidé de le modifier afin que le marché porte désormais sur le nouvel ATR 72-600. Celui-ci dispose notamment d’un cockpit vitré et d’une motorisation plus puissante.

En cours de modification dans l’usine d’Alenia Aermacchi de Naples-Capodichino, deux ATR 72-600 MUA (Maritime Utility Aircraft) seront livrés à la marine turque en juin et juillet de cette année. Ils serviront au transport de personnel et de fret.

Les six autres avions seront du type ATR 72-600 MPA (Maritime Patrol Aircraft), conçus pour la surveillance et la patrouille maritime. Ces appareils, qui présentent une masse de 23 tonnes au décollage et peuvent atteindre une vitesse de croisière de 248 nœuds, seront dotés d’un système de mission Amascos, fourni par Thales, qui gèrera l’ensemble des senseurs et de l’armement. Les ATR 72-600 MPA turcs seront notamment dotés d’une liaison de données tactiques L16, d’un radar de surveillance maritime, d’un système électro-optique, d’un récepteur AIS (Automatic Identification System) pour identifier les navires civils, d’un détecteur d’anomalie magnétique (MAD), d’un lanceur de bouées acoustiques et de torpilles légères Mk54 (deux armes, soit une sous chaque aile) pour la lutte anti-sous-marine. Il disposera également d’un système d’autoprotection (détecteur de radar et de missile, leurres).

Les travaux d’adaptation des cellules de base d’ATR 72-600 en ATR 72-600 MPA seront réalisés par Turkish Aerospace Industry sur son site d’Akinci. Le chantier a débuté le mois dernier sur le premier avion, dont la livraison est prévue en février 2017. Les cinq autres suivront en 2018.

Ces appareils vont compléter les six avions de patrouille maritime CN235 MPA commandés à Airbus Military et également équipés du système Amascos (voir notre article sur le sujet).

Thales