Défense
La Meuse part rejoindre le groupe aéronaval

Actualité

La Meuse part rejoindre le groupe aéronaval

Défense

Après avoir fait le plein de combustible, de munitions, de vivres et de pièces détachées, le pétrolier-ravitailleur Meuse a appareillé hier de Toulon pour rejoindre le groupe aéronaval, posté au large de le Libye. Bâtiment fondamental bien que peu « guerrier », son armement se limitant à des moyens d'autodéfense, ce type de navire permet au groupe aéronaval de se projeter dans la durée. Longue de 157.2 mètres, la Meuse peut embarquer 5200 tonnes de gasoil, 3000 tonnes de carburant aviation, 250 tonnes d'eau douce, 170 tonnes de vivres, 170 tonnes de munitions et 250 tonnes de rechanges. Capable de ravitailler simultanément jusqu'à trois bateaux, elle permet de regarnir les soutes des unités de combat sans que celle-ci soient contraintes de regagner un port.
Pour mémoire, le groupe aéronaval actuellement déployé au large de la Libye comprend le porte-avions Charles de Gaulle, un sous-marin nucléaire d'attaque, les frégates de défense aérienne Forbin et Jean Bart, la frégate anti-sous-marine Dupleix et la frégate furtive Aconit.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française