Défense
La mise à flot de L'Adroit en images

Actualité

La mise à flot de L'Adroit en images

Défense

Nous vous proposons aujourd'hui une série d'images sur l'opération de mise à l'eau de L'Adroit, premier bâtiment du type Gowind. Contrairement à l'habitude, le site DCNS de Lorient n'a pas réalisé ce navire dans la cale de construction, où sont actuellement assemblées les frégates du programme FREMM. Le chantier dédié au projet Hermès a été installé dans un ancien atelier composite, situé sur un terre-plein. Il a donc fallu sortir la coque de l'Adroit de son hall de construction au moyen d'un système tracté, puis l'embarquer du quai sur une barge. Une fois le colis de plus de 1000 tonnes chargé, la barge a été remorquée mercredi sur le Scorff jusqu'au bassin numéro 3, situé à l'entrée de l'ancien arsenal. Une fois le patrouilleur entré, le bassin a été fermé et mis au sec. Puis la coque a été désolidarisée de la barge, avant que la forme ne soit remise en eau, permettant ainsi de libérer le patrouilleur.

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

L'Adroit (© : DCNS)
L'Adroit (© : DCNS)

Construit sur fonds propres par DCNS, L'Adroit sera mis à disposition de la Marine nationale durant trois ans, entre 2012 et 2015. Ce partenariat industrialo-militaire permet aux marins français de disposer et tester à moindre coût un nouveau patrouilleur hauturier, alors que les besoins dans ce domaine sont importants. Quant au groupe naval, il espère bénéficier des retombées d'une plateforme éprouvée à la mer et labellisée par la flotte française, afin de mieux vendre sa nouvelle gamme Gowind, notamment à l'export. Du type Offshore Patrol Vessel (OPV), L'Adroit mesure 87 mètres de long et affichera un déplacement d'environ 1500 tonnes en charge. Doté de deux moteurs ABC de 2800 kW chacun il pourra atteindre 21 noeuds et affichera une autonomie de 8000 nautiques à vitesse économique, soit environ trois semaines d'opérations. Son armement comprendra un canon de 20mm, deux mitrailleuses de 12.7mm, ainsi que des équipements non-létaux (canons à eau). Disposant d'une passerelle panoramique pour améliorer la visibilité, l'OPV aura un mât unique abritant un radar de veille Scanter, un système de lutte Polaris et des lance-leurres fournis par Lacroix. Sa plateforme lui permettra d'accueillir un hélicoptère de 10 tonnes alors que l'abri est conçu pour une machine de 5 tonnes ou l'accueil de drones. Enfin, sur l'arrière, un dispositif de mise à l'eau permettra la mise en oeuvre de deux embarcations rapides en moins de 5 minutes.
L'Adroit comptera un équipage de 30 marins et disposera de logements pour 29 personnes supplémentaires, par exemple des forces spéciales. Ses essais en mer son prévus cet été, en vue d'une livraison en fin d'année à la marine. Le nouveau bâtiment sera basé à Toulon.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense