Défense
La mission Jeanne d'Arc partira de Toulon début mars

Actualité

La mission Jeanne d'Arc partira de Toulon début mars

Défense

Pour sa troisième édition, la mission Jeanne d'Arc ne partira pas de Brest mais de Toulon. Cette année, la frégate Georges Leygues quittera la Bretagne en avance de phase pour gagner le Var et y retrouver le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Dixmude, avec lequel elle formera le groupe Jeanne d'Arc. Les deux bâtiments quitteront Toulon autour du 5 mars pour une mission de quatre mois et demi qui les conduira en Méditerranée orientale, en mer Rouge, en océan Indien et, via le cap de Bonne Espérance, en Atlantique, avant de revenir fin juillet en France.
A la fois groupe école et force de projection, les deux bâtiments embarqueront, en plus de leurs équipages, une grosse centaines d'officiers élèves français et étrangers, ainsi qu'un groupe tactique embarqué et des hélicoptères de l'armée de Terre.
On notera que ce départ de Toulon met fin aux grands appareillages brestois des bâtiments écoles de la Marine nationale. Une tradition qui avait été suivie en 2010 et 2011 durant les deux premières missions Jeanne d'Arc, succédant au désarmement du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, dernier grand bâtiment français dédié à la formation des officiers élèves de la flotte française.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française