Marine Marchande
La Navale Française pourrait se séparer de trois navires

Actualité

La Navale Française pourrait se séparer de trois navires

Marine Marchande

La Navale Française pourrait se séparer, en 2008, des chimiquiers Pointe du Cormoran, Pointe du Sabion et Pointe du Castel, indique Le Marin. Selon l'hebdomadaire, qui cite des sources syndicales, une seule unité neuve serait achetée en contrepartie de ces ventes. Aucun licenciement n'aurait, par ailleurs, été évoqué, lors du comité d'entreprise du 6 février. D'un port en lourd de 4200 à 5400 tonnes, les trois chimiquiers ont été livrés entre 1987 et 1992. Suite à la reprise de l'armement par le groupe norvégien Eitzen, Christian Garin est à la fois directeur général de la Navale Française et de Fouquet Sacop, également passée sous le contrôle d'Eitzen. Le DG des deux compagnies a confirmé que la vente des trois navires était envisagée, tout en précisant qu'en cas de départ, ils seraient remplacés par des unités neuves. Après la reprise de Fouquet Sacop et la Navale Française (dont il possédait 49% du capital depuis 2004), Camillo Eitzen & Co ASA (CECO) aligne désormais une flotte d'une soixantaine de chimiquiers.

Sea Tankers | Toute l'actualité de l'armateur bordelais