Divers
La navigatrice Abby Sunderland recueillie par l'Osiris

Actualité

La navigatrice Abby Sunderland recueillie par l'Osiris

Divers

Victime d'un démâtage de son voilier au sud de l'île de Saint Paul, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), la navigatrice américaine Abby Sunderland est en route pour La Réunion à bord de l'Osiris, patrouilleur de surveillance des pêches des Affaires maritimes. Samedi dernier, elle avait été recueillie par l'Ile de la Réunion, qui était en action de pêche au nord de Kerguelen (*). Le bateau avait interrompu sa campagne pour se porter au secours de la navigatrice à la demande du CROSS Réunion, en liaison avec le MRCC australien. Une fois Abby Sunderland à bord et en bonne santé, le navire a mis le cap au sud, vers Kerguelen, afin de rejoindre sa zone de pêche. Pour que la navigatrice puisse remonter le plus rapidement possible à La Réunion, son transfert sur l'Osiris, en fin de mission à Kerguelen, a été décidé.

 Abby Sunderland à son arrivée à Kerguelen (© : TAAF)
Abby Sunderland à son arrivée à Kerguelen (© : TAAF)

Le transbordement a été effectué hier matin (3h30, heure Réunion) en baie du Morbihan (Kerguelen). Rollon Mouchel-Blaisot, préfet et administrateur supérieur des TAAF, a invité la navigatrice à se rendre sur la base de Kerguelen, où le drapeau américain a été hissé. A son arrivée à terre sur le chaland l'Aventure, Abby Sunderland a été accueillie par la chef de district de Kerguelen, Nathalie Deschamps, représentante du préfet sur l'archipel, et par les hivernants de la base française. « Tous les moyens ont été à la disposition de Mlle Sunderland pour lui apporter le plus grand soutien possible : elle a déjeuné sur la base ; elle a aussi pu téléphoner à ses parents et passer une visite médicale... De nouveaux vêtements lui ont également été remis », expliquent les TAAF.
L'Osiris a finalement appareillé dans l'après midi afin de rapatrier Abby Sunderland vers l'île de la Réunion.
____________________________________

(*) Ce navire fait partie des 7 navires autorisés à pêcher la légine dans les ZEE australes françaises.