Défense

Actualité

La Norvège souhaite acquérir des P-8A Poseidon

Défense

Le ministère norvégien de la Défense a annoncé son intention d’acquérir cinq nouveaux avions de patrouille maritime du type américain P-8A Poseidon. Représentant un investissement de plus d’un milliard d’euros, les appareils devraient être livrés par Boeing en 2021 et 2022.

Ils sont appelés à remplacer les six vieux P-3C Orion de l’armée de l’air norvégienne, mis pour emploi au service de la marine, ainsi que les trois Falcon 20 utilisés pour des missions de guerre électronique.

En service dans l’US Navy, déjà vendu à l’Inde et également retenu par le Royaume-Uni, le Poseidon permettra à la Norvège de maintenir une capacité à long rayon d’action de lutte antinavire et anti-sous-marine, de surveillance maritime, de sauvetage et de renseignement. Les cinq nouveaux appareils contribueront en particulier à renforcer les moyens norvégiens face à la remontée en puissance de la flotte russe, à commencer par ses sous-marins, dont l’activité a repris de la vigueur ces dernières années. C’est dans cette perspective également qu’Oslo compte renouveler ses six sous-marins de la classe Ula. Dans cette perspective, un choix est attendu en 2017 entre les deux modèles en compétition : le Scorpene 2000 du Français DCNS et le type 212A de l’Allemand TKMS.

Conçu à partir de l’avion de ligne 737-800 de Boeing, le P-8A mesure 38.56 mètres de long pour 38.8 mètres d’envergure, sa masse maximale au décollage étant de 83.5 tonnes. Ce biréacteur est conçu pour la mise en oeuvre de missiles Harpoon et SLAM-ER, ainsi que de torpilles Mk50 et Mk54.