Croisières et Voyages

Actualité

La nouvelle Compagnie du Ponant veut s’internationaliser

La Compagnie du Ponant a changé de propriétaire. Le 3 septembre, CMA CGM, via sa maison-mère Merit (la holding de la famille Saadé),  a annoncé avoir cédé la société au fonds d’investissement Bridgepoint. Le groupe maritime français, qui avait acquis en 2004 la Compagnie du Ponant (créée à Nantes en 1988), poursuit ainsi sa restructuration autour de ses activités stratégiques, basées sur le transport de conteneurs.

La Compagnie du Ponant appartient désormais à une holding, détenue à 100% par Bridgepoint et une partie du management de la société, dont Jean-Emmanuel Sauvée, qui conserve la barre de la société, dans laquelle demeure également Véronique Saadé. « Le management actuel restera associé à cette nouvelle étape de la Compagnie et continuera à s’investir pleinement pour l’avenir de la société, veillant ainsi à préserver les fondamentaux de l’entreprise et la pérennité de son concept original », souligne la compagnie, dont le patron cofnirme qu' « il n’y a pas de changement dans les postes ». Jean-Emmanuel Sauvée en profite pour saluer l’action de son ancien partenaire : « L’arrivée de CMA CGM en 2004 a été extraordinaire pour le développement de l’entreprise, qui a connu un essor incroyable. En 8 ans, nous l’avons métamorphosée et, 25 ans après sa création, les intuitions de la Compagnie du Ponant sont confirmées et nous sommes en position pour aller encore plus loin. La petite compagnie nantaise peut, aujourd’hui, peser comme un leader sur le segment des croisières haut de gamme ».

 

« Comment aller plus loin et plus vite » 

 

Le changement d’actionnariat doit permettre à la Compagnie du Ponant de poursuivre son développement et de lancer de nouveaux investissements. « Nous sommes actuellement en pleine réflexion sur notre développement. Le chantier est ouvert et nous avons beaucoup d’ambition. Maintenant que la société est stabilisée et que les axes stratégiques sont élaborés, notamment autour de notre positionnement sur les croisières polaires, notre objectif est, désormais, de savoir comment aller plus loin et plus vite », confie Jean-Emmanuel Sauvée. Alors que le trois-mâts Le Ponant (84 mètres, 32 cabines), symbole de la compagnie, sera maintenu en activité, les deux nouveaux navires de 142 mètres et 132 cabines, Le Boréal et L’Austral, qui ont été mis en service en 2010 et 2011, seront rejoints en juin 2013 par une troisième unité, Le Soléal. Pour la suite, les réflexions se poursuivent sur de nouvelles commandes, Jean-Emmanuel Sauvée démentant la rumeur selon laquelle un quatrième Boréal aurait déjà été commandé à Fincantieri. La compagnie aura, en tous cas, la possibilité de suivre cette piste, en complétant sa flotte avec un navire identique, ou bien d’opter pour un nouveau design, peut-être plus gros. « Ca reste ouvert », affirme Jean-Emmanuel Sauvée.

 

Une compagnie plus internationale

 

Il est, en tous cas, déjà acquis que, pour assurer sa croissance, la Compagnie du Ponant, dont la clientèle est aujourd’hui constituée à 55% de Français, va plus s’ouvrir sur les marchés étrangers. « L’internationalisation de la clientèle est à l’ordre du jour. En deux ans, nous avons doublé de taille et notre image de marque a progressé à l’international, où nous perçons. Il faut désormais aller plus loin ». Grâce aux bureaux ouverts à Hong Kong et Shanghai, la compagnie va, ainsi, faire voyager 700 Chinois en Antarctique l’an prochain, au travers de trois affrètements pour 600 personnes et un groupe de 100 passagers supplémentaires sur une quatrième croisière. Forte de ce succès, la compagnie envisage d’ouvrir d’autres représentations dans le monde, afin que ses navires accueillent une proportion plus importante de clients internationaux. De là, la problématique de l’internationalisation des équipages se pose inévitablement. Cependant, pour le moment, pas de changement en vue pour la Compagnie du Ponant. "Les navires seront immatriculés en France et les équipages seront toujours français", assure Jean-Emmanuel Sauvée.

Pour mémoire, la Compagnie du Ponant emploie 580 personnes, dont 500 navigants. En 2011, elle a transporté 20.000 passagers et réalisé un chiffre d’affaires de 80 millions d'euros.

 

Compagnie du Ponant