Vie Portuaire
La nouvelle drague du port de Bayonne

Actualité

La nouvelle drague du port de Bayonne

Vie Portuaire

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque, gestionnaire du port, a levé le voile sur la nouvelle drague commandée le 31 janvier aux chantiers espagnols Astilleros de Murueta. Un navire qui sera réalisé sur mesure afin de tenir compte des contraintes locales. La première réside dans la capacité du bateau à utiliser les infrastructures portuaires et,  notamment, la forme de radoub où seront réalisés ses arrêts techniques. Située sur la zone de Blancpignon, à Anglet, cette cale sèche mesure 94 mètres de long, avec une entrée permettant le passage de navires de 15 mètres de large et 4.3 mètres maximum de tirant d’eau.  

 

 

Un navire à benne et à élinde

 

 

Au final, la nouvelle drague aura un tirant d’eau de 4.2 mètres pour une longueur de 62.3 mètres et une largeur de 12.8 mètres. Pour répondre aux besoins en dragages d’entretien du port de Bayonne, ce navire mixte mettra en œuvre deux techniques pour aspirer ou extraire les sédiments. Il utilisera une élinde trainante à l’embouchure (fosse de garde/chenal) et dans le chenal intérieur jusqu’au pont Grenet, y compris la zone d’évitage et la zone d’approche de Saint Bernard. Le dragage des souilles des différents quais du port se fera, quant à lui, au moyen d’une benne.

D’un coût de 13.8 millions d’euros, soit 11.3 millions financés par la CCI au moyen d’un emprunt sur 20 ans et 2.5 millions d’euros provenant du Conseil régional

Port de Bayonne