Divers
La nouvelle école des affaires maritimes inaugurée à Nantes

Actualité

La nouvelle école des affaires maritimes inaugurée à Nantes

Divers

C'est aujourd'hui qu'est inaugurée, à Nantes, la nouvelle école des affaires maritimes. Après la fermeture du site de Bordeaux, en juin dernier, l'établissement nantais assure désormais seul la formation initiale et continue des officiers et agents des affaires maritimes. Il s'est installé dans les locaux de l'Ecole Nationale de la Marine marchande, qui accueille également, pour cette rentrée, l'IUP « Banque Finance Europe - Option Logistique des Affaires Internationales », auparavant implanté à Saint-Nazaire.
Indépendante de l'Hydro, mais amenée évidemment à profiter de sa proximité géographique, l'école des affaires maritimes devrait former pour cette année scolaire, en première et deuxième année 18 administrateurs des affaires maritimes, 12 officiers du corps technique des affaires maritimes et 7 inspecteurs de la branche technique des affaires maritimes.

Assez méconnues, les « Aff Mar » font partie du ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer. Administration d'Etat créée au 17ème siècle par Colbert, elle exerce aujourd'hui des compétences très larges. « C'est l'administration qui a compétence générale sur le secteur maritime. Elle contribue à la définition, la coordination et l'application des politiques nationales et européennes et apporte les réponses concrètes aux enjeux de demain. Elle participe activement aux travaux des instances internationales », expliquent les Affaires maritimes. Ces compétences portent sur le développement économique des activités maritimes (transport, pêche et cultures marines, aménagement et protection du littoral) ; l'administration des navires de commerce, pêche et plaisance, de la sécurité maritime ; la coordination du secours en mer, en liaison avec les moyens militaires ou civils, publics ou privés, la SNSM ; l'administration des marins professionnels embarqués sur ces navires (régime social, travail à bord, santé et prévention des risques professionnels, formation) ; la coordination des politiques publiques maritimes notamment dans le domaine de la protection de l'environnement marin et du développement durable des activités maritimes ; ou encore le contrôle et police des activités en mer, navigation, circulation maritime, exploitation des ressources, pêche.
L'administration compte environ 80 bateaux, dont trois patrouilleurs.