Défense
La nouvelle frégate marocaine parée pour ses essais en mer

Actualité

La nouvelle frégate marocaine parée pour ses essais en mer

Défense

C’est incessamment, probablement ce mercredi, que le futur Mohammed VI devrait appareiller de Lorient pour sa première sortie à la mer. Réalisée par le site DCNS de Lorient, cette frégate multi-missions, du même type que les FREMM de la marine française, sera le plus grand et le plus puissant bâtiment de combat de la marine royale marocaine. Long de 142 mètres et présentant un déplacement de 6000 tonnes en charge, le Mohammed VI pourra mettre en œuvre 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, 16 missiles surface-air Aster 15, des torpilles MU90 et un hélicoptère Panther. L’armement sera complété avec une tourelle de 76mm et de l’artillerie légère. Comme les frégates françaises, le bâtiment marocain disposera de solides capacités anti-sous-marines, avec un sonar de coque et un sonar remorqué Captas 4. En revanche, il ne sera pas doté de missiles de croisière.

Retardés en raison de travaux non prévus sur les moteurs, les essais en mer de la frégate marocaine seront menés par un équipage de conduite de la Marine nationale. D'où, d’ailleurs, la présence provisoire, sur sa coque, d’un numéro français, en l’occurrence D601. Malgré le déroulement plus tardif des essais, DCNS s’est réorganisé afin de pouvoir livrer comme prévu le bâtiment au Maroc à la fin de l’année.

Naval Group (ex-DCNS) Maroc