Défense

Actualité

La Nouvelle-Zélande commande le P8A Poseidon

Défense

La décision a été annoncée lundi par le ministre de la Défense néo-zélandaise Ron Mark. Le pays d’Océanie va acquérir quatre appareils de patrouille maritime de type Boeing P8A Poseidon, pour un montant de 2.3 milliards de dollars néo-zélandais ( à peu près 1.6 milliard de dollars américains). Le contrat comprend une partie formation. Les avions rentreront en service actif opérationnel à partir de 2023 au sein du 5ème Escadron de la Royal New Zealand Air Force. En effet, à l’inverse de nombreuses forces armées à travers le globe, la PATMAR en Nouvelle-Zélande est assurée par l’armée de l’air. Cet escadron opère déjà six avions Lockheed-Martin P3K Orion. Actuellement basée à Whenuapai, l’unité doit déménager pour la base aérienne d'Ohakea.

Avec cet achat, la Nouvelle-Zélande va pouvoir se doter d’un appareil ultra moderne, déjà en service dans de nombreux pays, bien entendu chez l’allier américain, mais aussi chez le voisin australien. Ce dernier a commandé douze avions, dont le premier a été réceptionné en décembre 2016.

 

Un P8A Poseidon australien (© RAN)

 

Conçu à partir de l’avion de ligne 737-800, le P-8A mesure 38.56 mètres de long pour 38.8 mètres d’envergure, sa masse maximale au décollage étant de 83.5 tonnes. Il peut assurer des missions de lutte antinavire et anti-sous-marine, ainsi que la surveillance et le contrôle de grands espaces maritimes. Armé par un équipage de 9 hommes, le nouveau biréacteur américain est conçu pour la mise en oeuvre de missiles Harpoon et SLAM-ER, ainsi que de torpilles Mk50 et Mk54.