Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

La partie arrière du MOL Comfort coule au fond de l’océan Indien

Marine Marchande

Après avoir résisté pendant 10 jours, la partie arrière du porte-conteneurs MOL Comfort, qui s’est brisé en deux le 17 juin, a fini par sombrer hier, en plein océan Indien. La structure, qui dérivait depuis l’accident, a coulé à 750 km au large des côtes indiennes avant d’avoir pu être prise en remorque, ce qui a en revanche été le cas pour la partie avant, tractée depuis le 25 juin par des remorqueurs vers un port du golfe Persique. Malheureusement, des deux parties, c’est l’arrière qui était la plus critique, comprenant notamment les machines et la majeure partie des soutes à combustible. Selon l’armateur japonais Mitsui OSK Lines, propriétaire du MOL Comfort, il y avait à bord de la partie arrière 1500 tonnes de fuel de propulsion, mais aussi 1700 conteneurs, dont on ignore le contenu. L’ensemble représente évidemment une sérieuse menace pour l’environnement. Sans compter que de nombreux conteneurs, qui étaient encore stockés sur le pont et en cale, sont maintenant à la dérive, constituant un danger pour la navigation.

 

 

La partie arrière du MOL Comfort dérivait depuis une dizaine de jours (© DROITS RESERVES)

La partie arrière du MOL Comfort dérivait depuis une dizaine de jours (© DROITS RESERVES)

 

La partie arrière en train de sombrer le 27 juin (© GCAPTAIN.COM)

La partie arrière en train de sombrer le 27 juin (© GCAPTAIN.COM)

 

Conteneurs en surface après le naufrage de la partie arrière (© GCAPTAIN.COM)

Conteneurs en surface après le naufrage de la partie arrière (© GCAPTAIN.COM)

 

 

Long de 316 mètres, le navire embarquait, au moment où il s’est brisé en deux, 4382 conteneurs, pour une équivalence de 7200 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur). Les investigations se poursuivent pour connaître les causes de l’accident, d’autant que le MOL Comfort est un navire très récent, puisque livré en 2008 par les chantiers Mitsubishi Heavy Industries (MHI) de Nagasaki, au Japon. A titre préventif, Mitsui OSK Lines a fait alléger le plan de chargement des autres porte-conteneurs de cette série, qui compte six autres unités (MOL Creation, MOL Charisma, MOL Celebration, MOL Courage, MOL Competence, MOL Commitment), et a décidé de mener une inspection sur chacun de ces bateaux. Ce fut le cas hier, au Havre, pour le MOL Competence, qui a été inspecté par le Centre de sécurité des navires et une équipe de MHI. Aucun problème particulier n'ayant été décelé, le navire a pu reprendre sa route. 

Malgré tout, Mitsui OSK Lines a annoncé hier que les sisterships du MOL Comfort allaient tous bénéficier de travaux destinés à renforcer leur structure, ce qui leur permettra, selon l'armateur, d'aller bien au-delà des normes de résistance requises. 

 

 

Le MOL Comfort, coque brisée, le 17 juin, avant qu'il ne se casse en deux (© DR)

Le MOL Comfort, coque brisée, le 17 juin, avant qu'il ne se casse en deux (© DR)

 

Accidents, pollutions