Défense
La première turbine à gaz du HMS Prince of Wales embarquée

Actualité

La première turbine à gaz du HMS Prince of Wales embarquée

Défense

Mis sur cale l’an dernier, le second porte-avions de nouvelle génération de la flotte britannique voit son assemblage se poursuivre au chantier Babcock de Rosyth, en Ecosse. Alors que la coque prend forme, Rolls-Royce vient de procéder à l’embarquement de la première des deux turbines à gaz dont sera équipé le futur HMS Prince of Wales. Du type MT30, elle offrira une puissance de 36 MW, soit un total de 72 MW avec sa jumelle, qui sera installée plus tard. Cela représente les deux tiers de la puissance totale installée, qui sera de 109 MW et permettra de faire avance le bâtiment de 65.000 tonnes à la vitesse de 25 nœuds.

Prévu pour être mis à flot en 2017, le HMS Prince of Wales doit être remis à la Royal Navy à l’horizon 2020. Il rejoindra alors son aîné, le HMS Queen Elizabeth, mis à flot en juillet dernier et dont l’achèvement se poursuit à Rosyth. Il qui doit être livré en 2017.

 

Le HMS Queen Elizabeth en achèvement à flot (© ROLLS-ROYCE)

Le HMS Queen Elizabeth en achèvement à flot (© ROLLS-ROYCE)

 

Longs de 280 mètres pour une largeur de 70 mètres, ces bâtiments pourront mettre en œuvre une quarantaine d’aéronefs, dont des avions à décollage court et appontage vertical F-35B.

Après plusieurs années d’incertitude, le premier ministre britannique, David Cameron, a indiqué en septembre dernier que les deux porte-avions seraient bien livrés à la Royal Navy, la vente de l’un d’entre eux ayant été à un moment envisagée. 

 

(© ACA)

(© ACA)

 

Royal Navy Rolls-Royce