Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La première VLI de la marine va rejoindre Brest

Défense

Première d’une série qui comptera jusqu’à 21 unités, la Naïade, prototype du programme des nouvelles vedettes de liaison (VLI) de la Marine nationale, doit rejoindre la base navale de Brest ce mois-ci. Conçue par le bureau d’architecture Pierre Delion et construite par le chantier Socarenam Côte d’Opale d’Etapes, la Naïade, mise à l’eau fin octobre à Boulogne, a fait l’objet d’une semaine de tests à quai avant de réaliser avec succès ses essais en mer. Au cours de ceux-ci, les deux moteurs IVECO de 330 cv montés en V-Drive ont permis à la vedette d’atteindre la vitesse de 18 noeuds au chargement maximum.

 

(© : SOCARENAM)

(© : SOCARENAM)

 

Longue de 15.9 mètres pour une largeur de 4.5 mètres, avec un creux de 1.7 mètre et un déplacement lège d’un peu plus de 15.6 tonnes, la VLI servira au transfert de personnel entre les ports et bâtiments au mouillage.

Dotée d’une coque en aluminium et d’une cabine en matériau composite, la vedette pourra accueillir jusqu’à 36 passagers. Les transits dureront entre 15 minutes et une heure pendant lesquelles les passagers séjourneront assis dans une cabine montée sur des patins d’amortissement en élastomère. « Les transferts vers un ponton ou un autre navire se feront sur les côtés de la timonerie ou à l’avant. La bonne visibilité de l’équipage pendant les phases d’approche et celles d’embarquement / débarquement a été soignée tout comme la sécurisation du cheminement des passagers, profitant ainsi de l’expérience acquise par l’agence dans la conception de pilotines », explique Pierre Delion.

 

 

Alors que la coque a été construite sur le site Socarenam d’Etaples, la timonerie (en alu également) a été réalisée en parallèle puis montée sur le pont après avoir été complètement équipée. La cabine est quant à elle un assemblage de deux pièces composites infusées fabriquées par la société mayennaise Plastima Compisites, implantée près de Laval. Les emménagements comprennent des bancs avec une double circulation et des rangements pour les bagages de chaque passager.

 

Sortie du chantier le 21 octobre (© : SOCARENAM)

Sortie du chantier le 21 octobre (© : SOCARENAM)

 

L’arrivée à Brest de la Naïade va permettre à la Marine nationale et la Direction Générale de l’Armement, qui a notifié le contrat fin 2014, de tester la première VLI et valider ses performances. La livraison, prévue début 2016, ouvrira la voie au lancement de la production en série des nouvelles vedettes, qui devraient être produites à un rythme très soutenu, soit au moins un bateau par mois. Pour l’heure, le contrat porte sur 10 VLI en commande ferme (dont le prototype), des options permettant ensuite d’atteindre la cible de 21 unités.

 

Essais en mer (© : SOCARENAM)

Essais en mer (© : SOCARENAM)

 

D’ici 2018, ce programme permettra de renouveler l’ensemble des moyens de transfert de personnel dont dispose la marine. Il est prévu que 14 VLI soient affectées aux bases navales de Toulon, Brest et Cherbourg, 3 à l’Ecole navale de Lanvéoc-Poulmic et 4 pour les besoins outre-mer, qu’il s’agisse des territoires ultramarins ou d’implantations et points d’appui à l’étranger, comme Djibouti ou Abu Dhabi.

Marine nationale Socarenam