Défense
La Railleuse fait ses adieux à la Polynésie

Actualité

La Railleuse fait ses adieux à la Polynésie

Défense

Après 24 années passées en Polynésie française, le patrouilleur La Railleuse a fait ses adieux à Tahiti. Lundi, le bâtiment a appareillé de Papeete pour rejoindre Brest, où il devrait être désarmé. Le transit, qui durera deux mois et demi à travers le Pacifique et l'Atlantique, fera office de tour d'honneur pour La Railleuse et la trentaine de marins qui constituent son équipage. Selon Tahiti Presse, des escales sont, ainsi, prévues à Nuku Hiva, Honolulu, San Francisco, Acapulco, Balboa, Carthagène, Fort-de-France, Praia et Lisbonne, avant l'arrivée à la pointe Bretagne.
Construit par les CMN de Cherbourg, La Railleuse est l'un des 10 patrouilleurs du type P400. Mis en service en 1987, ce navire de 54.8 mètres affiche un déplacement de 480 tonnes en charge. Capable d'atteindre la vitesse de 23 noeuds, il dispose d'un canon de 40mm et un canon de 20mm. En Polynésie, La Railleuse sera remplacée cet été par l'Arago, un ancien bâtiment hydrographique datant de 1991 et transformé en patrouilleur en 2002. Ce navire quittera prochainement Toulon pour rallier Tahiti.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française