Histoire Navale
La Recouvrance va bien passer au RIF

Actualité

La Recouvrance va bien passer au RIF

Histoire Navale

Lancée en 1992 à l'occasion du premier grand rassemblement maritime de Brest, la goélette Recouvrance va bien être ré-immatriculée au Registre International Français (RIF). Elle quitte donc le pavillon « full french » pour le pavillon « bis » tricolore et voit son port d'attache administratif devenir Marseille. Pour autant, cette évolution ne modifie pas le fonctionnement du navire, ni sa présence à la pointe Bretagne. C'est ce qu'on assure à la SOPAB, société chargée de la gestion de la Recouvrance (qui appartient à la ville de Brest), qui souhaite avec le passage au RIF réaliser des économies sur les charges patronales, avec un taux de cotisation moindre. « Cette décision va dans le sens du contribuable puisque le budget du navire est soutenu à 50% par la collectivité (subventions). Cette inscription au RIF n'aura pas d'incidence sur le niveau des salaires des marins», explique dans les colonnes du journal Le Télégramme Jacques Sévellec, directeur de la SOPAB, qui affirme également que le nombre de marins ne sera pas diminué.