Marine Marchande
La refonte du Marion Dufresne est financée

Actualité

La refonte du Marion Dufresne est financée

Marine Marchande

23 millions d’euros, c’est le montant du chantier de refonte à mi-vie du navire océanographique et ravitailleur Marion Dufresne, propriété des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Armé par CMA CGM, le navire, qui aura 20 ans en 2015, va subir d’importants travaux pour continuer ses missions de ravitaillement des archipels subantarctiques et des Iles Eparses, ainsi que pour rester dans la course au niveau océanographique.

13 millions d’euros provenant du programme des Investissements d’avenir ont été obtenus par l’Institut Polaire Paul Emile Victor, affréteur à temps du Marion Dufresne, pour le renouvellement de ses instruments scientifiques. Par ailleurs l’administration des TAAF a obtenu un prêt de 10 millions d’euros auprès de l’Agence Française de Développement pour les travaux sur la partie coque et machines.

La propulsion du navire va être modifiée pour passer du fuel lourd au diesel, ce qui va impliquer un réaménagement des circuits, notamment de chauffage. Par ailleurs, un nouveau système de supervision et de commande des machines doit être mis en place. Des travaux seront également menés sur les grues, la tôlerie, la ventilation ainsi que sur les chambres froides. Les instruments de navigation, dont le renouvellement a déjà commencé, seront mis à jour.

Le nom du chantier lauréat de ces travaux, qui devraient durer quatre mois, ne sera connu que début 2015. Les services des TAAF, de l’IPEV et de CMA CGM sont actuellement en train d’établir les différents devis tant pour la partie nautique qu’océanographique. Selon les TAAF, « rien n’est encore décidé, nous prospectons des chantiers dans l’ensemble de l’Europe afin de trouver où seront réunies, de manière compétitive, l’ensemble des compétences exigées pour la jouvence ». 

TAAF CMA CGM