Croisières et Voyages
La refonte du Splendour of the Seas aux chantiers Navantia

Actualité

La refonte du Splendour of the Seas aux chantiers Navantia

Croisières et Voyages

Une véritable cure de jouvence. C'est ce qu'a effectué le paquebot Splendour of the Seas, de la compagnie américaine Royal Caribbean International, aux chantiers Navantia de Cadix. Plus de 250.000 heures de travail entre fin octobre et fin novembre, 1000 techniciens d'entreprises sous-traitantes, auxquels s'ajoutent les 1000 membres l'équipage... La grande forme de Navantia a été dans l'effervescence de la « revitalisation » du navire, long de 279 mètres et affichant une jauge de 78.000 tonneaux. Un chantier sur lequel la rédaction de Mer et Marine a pu se rendre le mois dernier.

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

Construit en 1996 à Saint-Nazaire, le paquebot, de la classe Legend, avait déjà effectué un petit lifting en 2001. Mais, ce coup-ci, ce sont les grands travaux. Et à tous les niveaux. « Cela fait partie du programme de revitalisation global mené par RCI sur l'ensemble de sa flotte. Le navire a 15 ans, c'était le bon moment pour le rénover, tant dans sa partie hôtelière que structurelle », explique le responsable technique du chantier.

124 nouveaux balcons


Au mois de novembre, le chantier était impressionnant. A commencer par les ponts des cabines qui étaient en pleine rénovation. « Auparavant, nous n'avions que 230 cabines avec un balcon sur un total de 1000. Nous avons décidé d'en augmenter le nombre en construisant 124 nouveaux balcons ». Le long du bordé, les grandes baies vitrées sont posées sur les extensions apportées aux cabines. Cela a par ailleurs impliqué l'extension de l'aileron de passerelle pour pouvoir garantir une bonne visibilité lors des manoeuvres.

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

Dans les couloirs, toute la moquette a été arrachée, « 270 kilomètres de tapis neuf, fabriqués spécialement pour le navire au Royaume-Uni, ont été posés ». Et les 3500 chaises et fauteuils sont passés entre les mains des couturiers pour être retapissés. « Oui, tous les chiffres sont impressionnants sur un paquebot, il suffit d'imaginer que rien qu'avec ce qu'on a débarrassé du navire, on a rempli 500 conteneurs», sourit le responsable technique.

Des Ipad géants à tous les étages

Le chef de l'hôtellerie à bord en est très fier. Derrière un carton, à côté des ascenseurs, il dévoile la grande nouveauté technologique du chantier. « C'est un Ipad géant, il y en a désormais partout dans le navire. Il fonctionne avec des commandes tactiles. Le passager peut cliquer sur n'importe quelle partie du navire, il peut trouver toutes les informations nécessaires : comment y aller, les animations prévues, les menus... Par ailleurs, l'ensemble du navire a été équipé en Wifi, tous les systèmes de communications dans les cabines ont été changés. Le navire va être le plus moderne de la flotte ».

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

Un nouveau « Centrum »

Et la technologie ne s'arrête pas aux usages pratiques. Le « Centrum », l'atrium, puits de lumière d'une vingtaine de mètres de haut, au centre du navire, a été entièrement remodelé. « Tout autour, il y a des ascenseurs vitrés qui desservent tous les ponts. Ceux-ci sont équipés de panneaux de leds pour un bel effet lumineux. Nous avons aussi installé un nouveau bar, le R-Bar, un endroit dans l'esprit des années 60, chic et élégant, où l'on peut déguster des cocktails et des apéritifs ». Le Centrum devient une scène de spectacle à part entière puisque des acrobates exécutent maintenant des numéros aériens lors de spectacles son et lumière.
Au pont supérieur, les différents espaces de restauration ont, eux-aussi, été complètement modifiés. « Nous avons voulu offrir une large variété de menus qui suivent à la fois la tendance et les envies de tous nos clients ». Le Viking Crown Lounge, ce grand espace panoramique situé au niveau de la cheminée, accueille à l'issue de la refonte l'Izumi, un bar à sushi , ainsi qu'un « Chops Grill », tandis qu'un coin spécial hot-dog, the Boardwalk Dog House, se trouve sur le chemin de la piscine.

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

« Tout le pont piscine a été nettoyé, repeint et redécoré, cela permet aussi de retirer toutes les couches de peinture qui ont été accumulées lors des entretiens réguliers effectués par le bord ». Un écran géant a également été installé. Partout ailleurs, la décoration est rafraîchie : discothèque, théâtre, casino... « Nous avons également entièrement rénové la partie du navire réservé à l'équipage ».

De grosses modifications techniques

« Les bateaux, c'est un peu comme tout le monde, quand ça vieillit, ça prend du poids », sourit le superintendant, « nouveaux équipements, couches de peinture, cela finit par représenter plusieurs tonnes, souvent dans les hauts ». Et cela finit par réduire la manoeuvrabilité et les réserves de stabilité du navire. « Nous avons donc décidé de rajouter un « duck tail » à l'arrière du navire ». Une pièce de 270 tonnes, construite sur mesure par Navantia, qui a été soudée au bordé du navire. « Cela permet de rajouter du poids dans le bas du navire et de soulager les ballasts ».

 Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)
Pendant le chantier (© : MER ET MARINE- CAROLINE BRITZ)

Par ailleurs, outre l'entretien habituel mené lors des chantiers quinquennaux, le navire a subi une modification au niveau de sa propulsion. « Nous avons opté pour le système Proma de Rolls-Royce en changeant les hélices et rajouté un hub à notre gouvernail pour mieux orienter le flux d'eau et ainsi optimiser la consommation du navire ». Le Splendour of the Seas est équipé d'une propulsion diesel-électrique alimentée par 5 moteurs Wärtsilä 2 LV48-60, développant chacun 10.5 MW.

Un chantier de près de 50 millions de dollars

« Si l'on ajoute le coût d'un arrêt technique normal à celui des 35 millions du programme de revitalisation, on arrive à un total de 50 millions de dollars pour ce chantier », calcule le responsable technique. Un programme de travaux très conséquent donc, réalisé dans un temps record, avec des sous -traitants venant de Finlande, d'Italie, d'Irlande, des Etats-Unis... Le tout dans un chantier qui effectuait un premier essai. « La coopération avec Navantia a été exemplaire. Ils découvrent le marché du paquebot sur lequel ils souhaitent se placer. Ils ont montré beaucoup d'enthousiasme et de disponibilité. Nous sommes très contents de ce travail mené ensemble ».
Après refonte, le navire a retrouvé une belle fraîcheur, comme en témoignent les photos suivantes :

A l'issue de cette refonte, achevée dans les temps impartis, le Splendour of the Seas a repris la mer. Il a d'abord rejoint Lisbonne puis, une transatlantique plus tard, son port tête de ligne pour l'hiver : Sao Paulo Santos au Brésil. Il sera exploité tout l'hiver sur le marché brésilien, avant d'être repositionné à Venise pour la saison estivale 2012.

 Le restaurant asiatique Izumi (© : RCI)
Le restaurant asiatique Izumi (© : RCI)

 Le Boardwalk Dog House (© : RCI)
Le Boardwalk Dog House (© : RCI)

 La Britto Gallery (© : RCI)
La Britto Gallery (© : RCI)

 Le Diamond Lounge (© : RCI)
Le Diamond Lounge (© : RCI)

 Le R-Bar  (© : RCI)
Le R-Bar (© : RCI)

 Le R-Bar  (© : RCI)
Le R-Bar (© : RCI)

 Cabine avec balcon  (© : RCI)
Cabine avec balcon (© : RCI)

 Le Splendour of the Seas à sa sortie de chantier  (© : RCI)
Le Splendour of the Seas à sa sortie de chantier (© : RCI)

 Le Splendour of the Seas à sa sortie de chantier  (© : RCI)
Le Splendour of the Seas à sa sortie de chantier (© : RCI)

Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière