Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande
La remise en état du Napoléon Bonaparte devrait couter 30 à 50 millions d’euros

Actualité

La remise en état du Napoléon Bonaparte devrait couter 30 à 50 millions d’euros

Marine Marchande

Les expertises se poursuivent sur le ferry Napoléon Bonaparte, de la SNCM, au sec dans l’une des formes marseillaises depuis le 9 janvier. Victime dans la nuit du 26 au 27 octobre d’une voie d’eau après avoir heurté un quai suite à la rupture de ses amarres lors d’un coup de vent, le navire a vu les compartiments de sa partie arrière, y compris les machines, envahis par l’eau. Après une délicate opération de renflouement, menée par la société néerlandaise Svitzer, le Napoléon Bonaparte doit être expertisé afin de déterminer l’étendue exacte des dégâts, ainsi que la durée et le coût des réparations. Bien que le ferry ait été lourdement endommagé et qu’il est âgé de 17 ans, la SNCM semble décidée à le faire réparer. « Il est assuré pour 175 millions d’euros et sa valeur sur le marché est estimée entre 60 et 70 millions d’euros. C’est une fourchette basse. La facture de remise en état devrait être de 30 à 50 millions d’euros, donc en dessous. Une fois les travaux effectués, nous pourrions l’exploiter encore deux ou trois ans », explique Marc Dufour, président du Directoire de la SNCM, dans une interview accordée à nos confrères de La Provence.

Avant de pouvoir reprendre du service, le Napoléon Bonaparte va, néanmoins, resté immobilisé de nombreux mois. Construit par les chantiers de Saint-Nazaire, qui l’ont livré en 1996, ce ferry de 43.000 GT mesure 172 mètres de long pour 30.4 mètres de large. Il peut accueillir 2460 passagers et 700 voitures.

 

Le Napoléon Bonaparte fin octobre avec la poupe posée sur le fond du port (© DR)

Le Napoléon Bonaparte fin octobre avec la poupe posée sur le fond du port (© DR)

Corsica Linea (ex-SNCM)