Vie Portuaire

Fil info

La remise en service de la plateforme logistique du Verdon se concrétise

Vie Portuaire

Le Terminal du Verdon, plate-forme logistique idéalement située au carrefour de routes terrestres, fluviales et maritimes, s'apprête à reprendre du service sous la dénomination « Terminal à Conteneurs du Sud-Ouest » (TCSO).

Un investissement créateur d'emplois

Chaque jour qui passe nous rapproche du retour au premier plan du Terminal du Verdon, Europorte a ainsi choisi la Société de Manutention Portuaire d’Aquitaine (SMPA) pour assurer la manutention du site. Cette société créée pour l’activité sur le Terminal a d’ores et déjà réalisé un investissement de près de 10 millions d’euros dans l’acquisition des deux portiques et cavaliers qui seront livrés mi-septembre.

Dès cet automne, la relance du Terminal du Verdon va permettre de dynamiser l’emploi avec la création de 30 postes et la mobilisation de plus de 50 emplois supplémentaires sur le port et sur l’activité ferroviaire ainsi créée.

Sa localisation et la réduction de temps de transit, qui découle de la mise en place en place d’une chaîne logistique allant du déchargement des navires jusqu'à la desserte ferroviaire, vont permettre d’atteindre dès 2016 la gestion de 70 000 conteneurs, et entraîneront un report modal de la route vers les modes massifiés maritimes, fluviaux et ferroviaires dans l'hinterland du port de Bordeaux.

Pascal Sainson, Président d’Europorte a déclaré : « Europorte se félicite de l’avancée de ce projet qui, grâce à la grande implication des différents acteurs locaux, régionaux et nationaux, devient réalité et entre désormais véritablement dans une phase de concrétisation. »

Un développement soutenu par l'Union Européenne, l’État et les collectivités

Troisième port de la côte atlantique en volume de trafic, Bordeaux Port Atlantique fait également partie du réseau prioritaire européen de transport multimodal. Dans ce cadre, l’Union européenne soutient financièrement la création du Terminal à Conteneurs du Sud-Ouest (TCSO), porté par le Grand Port Maritime de Bordeaux. Le TCSO vise à regrouper toute l'activité conteneur sur un site unique, doté d'équipements modernes à même de répondre aux attentes des entreprises et de favoriser le transport maritime.

L’État et les collectivités locales viennent également renforcer l'investissement financier dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région.

Véritable terminal en eau profonde, Le Verdon est doté d'une accessibilité inégalée sur l'ensemble des terminaux de l'estuaire. Il permettra aux compagnies maritimes de s’affranchir de la remontée de l’estuaire. Les pré et post acheminements se feront grâce aux liaisons ferroviaires depuis et vers son hinterland (grand Sud-Ouest), via la zone de fret située à Bruges (proximité de Bordeaux).

« Cet ambitieux projet, initié par le Grand Port Maritime de Bordeaux, voit le jour avec le soutien des instances européennes et nationales, mais également des acteurs institutionnels régionaux et locaux. C'est une des plus grandes satisfactions que l'entreprise publique que nous sommes, peut en tirer. La logique de report modal que nous défendons prend ainsi tout son sens et nous conforte dans l'idée que nous sommes avant toute chose, au service du développement économique de notre territoire. » Christophe Masson, Président du Directoire du GPMB.

Communiqué du GPMB et d’Europorte, 26/08/15

Port de Bordeaux