Marine Marchande
La réponse aux risques cyber s’ancre à Brest
ABONNÉS

Actualités

La réponse aux risques cyber s’ancre à Brest

Marine Marchande

Longtemps considérés comme des systèmes insulaires, étanches à tous risques cyber venus de l’extérieur, les navires sont de plus en plus connectés et s’avèrent vulnérables. L’arrivée des bateaux autonomes ou la maintenance prédictive rendent la prise en compte de ces menaces incontournable. Pourtant, la résilience du transport maritime reste en deçà d’autres secteurs, comme l’aviation ou les réseaux énergétiques, estimait en avril dernier Jarle Coll Blomhoff, responsable du groupe cyber sûreté et sécurité, au sein du norvégien DNV GL, auprès de Mer et Marine.

Mauvais pour l’image d’une entreprise et sans obligation de les signaler publiquement, il est rare que les incidents cyber touchant directement des navires soient rapportés. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils ne surviennent jamais. Par exemple, en février 2019,