Disp POPIN non abonne!
Pêche

Actualité

La Réunion : La Comata inaugure son nouveau palangrier

Pêche

La Comata, filiale de l’armement lorientais Scapêche, a inauguré hier l’Ile de La Réunion II, son nouveau palangrier congélateur. La cérémonie s’est déroulée au Port, la marraine du navire, miss Réunion, ayant lancé la traditionnelle bouteille sur la coque.

 

 

L'Ile de La Réunion I et l'Ile de La Réunion II réunis hier au Port (© : MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

L'Ile de La Réunion I et l'Ile de La Réunion II réunis hier au Port (© : MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

Construit par le chantier Piriou de Nha Be, au Vietnam, l’Ile de La Réunion II est arrivé fin août dans son port d’attache de l’océan Indien. Il va succéder à l’unique bateau de la Comata exploité pour la pêche à la légine dans les eaux des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf). Il s'agit de l’Ile de la Réunion I, livré par Piriou en 2002 et qui va être converti en patrouilleur cet hiver afin de remplacer le vieil Osiris. 

Plus grand que son aîné, mais disposant du même quota de pêche, l’Ile de La Réunion II mesure 62.8 mètres de long pour 12.4 mètres de large. Pouvant accueillir 45 membres d’équipage, il se distingue par l’intégration dans sa coque d’une moonpool, ouverture qui permet virer les palangres par l’intérieur après les avoir filées à l’extérieur.

 

 

Récemment revenu de sa dernière campagne, l’Ile de La Réunion I va voir son matériel de pêche transféré à bord de son successeur. Une opération qui devrait être achevée à la fin du mois. Le nouveau palangrier prendra la mer début décembre pour aller pêcher pour la première fois la légine au large des îles Kerguelen et Crozet.

Implantée à La Réunion depuis 1993, la Comata emploie aujourd’hui 40 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 16.5 millions d’euros. Ce nouveau navire et la révision des rotations devraient permettre la création d’une quinzaine d’emplois supplémentaires.

 

L'Ile de La Réunion II (© : PIRIOU)

L'Ile de La Réunion II (© : PIRIOU)

La Réunion Piriou