Croisières et Voyages
La Réunion : le Costa Delioziosa se ravitaille en vivres avant de poursuivre vers l’Europe

Actualité

La Réunion : le Costa Delioziosa se ravitaille en vivres avant de poursuivre vers l’Europe

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

Après avoir fait le plein de carburant à Maurice hier, le paquebot Costa Deliziosa, en provenance d’Australie avec 1830 passagers (dont un peu plus de 400 Français) et 899 membres d’équipage à son bord, fera escale à La Réunion ce 25 mars. « Cinq conteneurs seront chargés à bord, afin de permettre au paquebot de continuer sa route maritime à destination de l’Italie. Ces conteneurs sont essentiellement destinés à l’alimentation des personnes à bord : sans ce ravitaillement, elles seront en grande difficulté. Trois passagers d’origine réunionnaise sont présents à bord. Ils seront autorisés à débarquer, sous réserve de signature d’un engagement de quatorzaine et à la demande de leurs proches compte tenu de leur fragilité », expliquent la préfecture et le port de La Réunion.

Pas de coronavirus à bord

Le navire de Costa Croisières avait quitté Venise le 5 janvier dernier (et Marseille cinq jours plus tard) dans le cadre du tour du monde proposé chaque année par la compagnie italienne. Un périple de 113 jours qui s’est en cours de route retrouvé perturbé par l’épidémie de coronavirus. Aucune suspicion de Covid-19 n’est heureusement signalée aujourd’hui sur ce paquebot. « Le Costa Deliziosa arrive de Maurice, où il a effectué le mardi 23 mars son ravitaillement en carburant. Aucune opération de débarquement et aucun contact n’ont eu lieu lors de cette escale. Les dernières escales du paquebot datent du 5 mars à Sydney et le 16 mars à Fremantle, en Australie. Aucune problématique de santé des passagers n’ayant été déclarée, l’ARS (Agence Régionale de Santé, ndlr) a délivré le 23 mars un certificat de libre pratique, autorisant l’entrée du navire au port ».

Des mesures très strictes sur le port

Des mesures très strictes ont cependant été mises en place par les autorités françaises pour les opérations qui vont se dérouler au port de La Réunion. « Les opérations de chargement des vivres et provisions de bord contenues dans les conteneurs, au nombre de cinq, seront effectuées avec des distances de sécurité entre les manutentionnaires et le personnel de 2 mètres minimum. Afin d’éviter les contacts, la dépose des conteneurs d’avitaillement le long du quai s’effectuera avant l’accostage du navire, les manutentionnaires utiliseront un transpalette pour déplacer les conteneurs et les chauffeurs d’engin déposeront les colis à bord par le portelone d’embarquement ».

Retour direct vers l’Europe

A l’issue de cette escale, le paquebot devrait rallier directement vers l’Europe. « L'itinéraire du Costa Deliziosa sur sa croisière tour du monde a été modifié en raison de l'alerte à la pandémie émise par l'Organisation mondiale de la santé qui a amené les autorités locales à appliquer des restrictions pour le débarquement de nos hôtes compromettant leur expérience de croisière à bord. Il est fort probable que, malgré tous les efforts déployés pour réajuster le programme, le seul itinéraire viable pour le Costa Deliziosa à l'heure actuelle, qui soit capable de préserver la santé de tous les invités et de l'équipage et de sécuriser l'environnement à bord - actuellement encore immunisé -, consiste à effectuer uniquement des escales techniques chaque fois que cela sera autorisé », explique l’armateur du navire.

La destination finale à l’étude

A ce stade, le Costa Deliziosa devrait arriver d’ici la fin avril en Méditerranée occidentale. Ce calendrier, comme le lieu où les passagers seront débarqués, demeurent évidemment soumis à l’évolution de la situation dans les prochaines semaines. « La compagnie travaille avec les autorités italiennes pour trouver un port approprié pour l'accostage du navire. Un port qui puisse garantir une sécurité maximale et la possibilité d'organiser rapidement le retour des invités et de l'équipage chez eux, tout en respectant la situation à laquelle sont confrontées les régions italiennes les plus touchées par l'urgence actuelle. Étant donné les limitations existantes au niveau mondial en matière de transports, dues à l'introduction par les gouvernements de restrictions visant à contenir l'urgence sanitaire sur leur territoire, Costa met constamment à jour et informe ses passagers à bord qu'il s'agit en fait de la solution la plus appropriée, en prenant principalement en considération le fait que nous ne pouvons permettre aucune incertitude sur tous les aspects liés à la sécurité ».

Suspicion de Covid-19 à bord du Costa Victoria qui arrive en Italie

Après les opérations de débarquement menées jeudi dernier (19 mars) à Marseille et en Italie pour les Costa Luminosa et Costa Pacifica, le Costa Deliziosa est l’un des derniers paquebots de la compagnie à compter encore des passagers à son bord.

Il y a également le Costa Victoria, qui en provenance de l’océan Indien a franchi Suez et navigue actuellement en Méditerranée, longeant cette nuit la côte ouest italienne. Ce paquebot, à bord duquel se trouvent 726 passagers et 776 membres d’équipage, doit lui aussi trouver un port qui accepte de débarquer ses occupants. A priori, ce devrait être Civitavecchia, en Italie, destination annoncée par l'AIS du navire. Mais il y a désormais un problème puisque le Costa Victoria fait l’objet d’une suspicion de coronavirus. Un passager argentin, qui a été débarqué en Crète le 22 mars pour des raisons médicales, a en effet été testé positif au Covid-19. Selon Costa Croisières : « Par précaution, et conformément aux procédures sanitaires prévues à bord, les personnes qui sont entrées en contact avec la passagère ont été placées en isolement immédiat. Pour l'instant, la situation sanitaire à bord ne présente pas d'autres cas suspects, mais par mesure de précaution, la compagnie procède à l'isolement de tous les invités dans leurs cabines. Suite à l'alerte des organisations sanitaires internationales et aux réglementations définies par les autorités italiennes, le protocole sanitaire à bord avait déjà été relevé au niveau maximum les jours précédents ».

Le calvaire du Costa Magica et de ses 900 membres d’équipage

Et puis la compagnie doit gérer les équipages de ses navires qui n’ont plus de passagers à leur bord mais encore tout leur personnel. Avec une situation particulièrement délicate, celle du Costa Magica où plusieurs des 900 membres d’équipage ont contracté le Covid-19. Le navire, qui a pu au terme d’une croisière très difficile où il a été refoulé de plusieurs ports d’escale, a débarqué ses 2300 passagers en Martinique et en Guadeloupe mi-mars. Il dispose d’une équipe soignante à son bord et a reçu aux Antilles du matériel médical complémentaire acheminé par son armateur depuis l’Italie. Dans l’impossibilité de traverser l’Atlantique compte tenu des malades à bord, le navire doit débarquer ses occupants dans la région. Cette question fait partie des priorités du moment pour Costa, la compagnie ayant sollicité tous les gouvernements locaux pour trouver une solution. Mais personne ne se bouscule évidemment au portillon pour accueillir le bateau et ses malades. Dans l’attente, le Costa Magica naviguait hier le long des côtes cubaines.

Costa Croisières La Réunion