Disp POPIN non abonne!
Energies Marines

Actualité

La Réunion mise sur l'énergie thermique des mers

Energies Marines

La Région Réunion, DCNS et l'Université de La Réunion ont signé le 22 mars, à Saint-Denis, une convention tripartite pour engager un partenariat de recherche sur l'énergie thermique des mers, via le prototype à terre livré en février dernier par DCNS à la collectivité locale. L'ETM doit, en effet, contribuer à terme à assurer l'autonomie énergétique de l'île française de l'océan Indien. « Notre ambition régionale est de faire en sorte d'utiliser toutes les potentialités de notre environnement, notamment la mer. L'énergie thermique des mers représente pour nous une source importante dans notre mix énergétique afin d'atteindre l'autonomie énergétique d'ici 2030 », explique Alin Guezello, Conseiller régional en charge des énergies nouvelles.

Profiter des capacités scientifiques de l'IUT de Saint-Pierre

La convention, signée pour 3 ans, vise à encadrer le programme de recherche et développement du prototype à terre, reproduction à échelle réduite du système de production électrique d'une future centrale ETM. Ainsi, La Région Réunion et DCNS, copropriétaires du prototype, et l'Université de La Réunion se sont accordés pour placer le système sur le site de l'IUT, à Saint Pierre, où sont disponibles des capacités scientifiques de pointe pour travailler avec DCNS sur le système énergie. L'université pourra ainsi fournir à l'ingénierie de DCNS les compétences et les savoir-faire de ses équipes de chercheurs pour effectuer les essais et les simulations. Selon le Président de l'Université de La Réunion : « Ce partenariat est une excellente opportunité pour l'Université de La Réunion et pour La Réunion de manière générale. L'Université de La Réunion est partie prenante dans la politique de l'île en matière d'autonomie énergétique à la fois sur le plan de la formation et de la recherche. Les équipes de recherche de l'Université sont très enthousiastes à l'idée d'exploiter pleinement la nouvelle technologie offerte par ce prototype ».

Le prototype à terre (© : DCNS)
Le prototype à terre (© : DCNS)

« Accélérer le développement des futures centrales ETM »

Les partenaires rappellent que le prototype est un outil permettant de mener un programme de R&D sur la production d'électricité renouvelable à partir d'une machine thermique adaptée à l'ETM. C'est également un outil de formation pour les futurs exploitants de centrales d'énergie thermique des mers. « La signature de cette nouvelle convention démontre la volonté commune de la Région Réunion, de l'Université de la Réunion et de DCNS d'élaborer ensemble un système optimal de production d'énergie thermique des mers. Cette nouvelle étape nous permettra d'accélérer encore le développement des futures centrales ETM dont pourront bénéficier tous les territoires situés dans les tropiques. Ce nouveau pas va dans le sens du développement de DCNS dans les énergies marines, qui constitue un axe majeur de notre stratégie de croissance », souligne Frédéric Le Lidec, directeur des énergies marines renouvelables chez DCNS.

Signature de la nouvelle convention (© : DCNS)
Signature de la nouvelle convention (© : DCNS)

Pour mémoire, la Région Réunion et DCNS avaient déjà signé deux conventions en 2009. La première, en avril, portait sur une étude de faisabilité relative à la possible implantation locale d'un démonstrateur d'énergie thermique des mers. Ces travaux avaient mis en évidence la nécessité de mener des études intermédiaires d'optimisation du futur système, notamment sur le système de production d'énergie. Une seconde convention, définissant en particulier les conditions de réalisation d'un prototype à terre du système de production d'énergie, a ainsi été signée, en octobre 2009 (elle a majoritairement été fiancée par l'Etat via le Plan de Relance). Ce prototype à terre permet de valider les ruptures technologiques nécessaires pour accéder à un prix de l'énergie inférieur aux énergies fossiles, comme le gaz et le charbon.  

Naval Group (ex-DCNS) Energies Marines Renouvelables