Défense
La Rieuse passe par le Kenya avant de rentrer à La Réunion

Actualité

La Rieuse passe par le Kenya avant de rentrer à La Réunion

Défense

Le patrouilleur français La Rieuse, qui sera prochainement cédé au Kenya, a rendu visite fin avril à ses futurs propriétaires. A cette occasion, le bâtiment français a fait escale à Mombasa, où est basée la marine kényane. Durant cette escale, La Rieuse a reçu à son bord les autorités diplomatiques et militaires locales. A l'issue, le patrouilleur a remis le cap vers sa base réunionnaise, où il est arrivé le 1er mai. Ces derniers mois, La Rieuse a accompli ce qui sera sans doute son dernier déploiement sous pavillon français. Cette mission de surveillance autour de Madagascar a conduit le bâtiment jusqu'en Afrique du sud, au Mozambique, à Madagascar, en Tanzanie, dans les îles Eparses et à Mayotte. Le navire a assuré la présence maritime française dans la zone, a mené des actions de police des pêches et a patrouillé pour le compte de l'opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie.
De retour à La Réunion, le bâtiment va être préparé avant son prochain transfert de la marine française à celle du Kenya.
Livré en 1987 par les CMN de Cherbourg, ce navire, long de 54.8 mètres pour un déplacement de 480 tonnes en charge, peut atteindre la vitesse de 23 noeuds. Servi par un équipage de 30 hommes, il est doté d'un canon de 40mm, une pièce de 20mm et des mitrailleuses de 7.62mm. Sur les 10 patrouilleurs du type P400, trois ont déjà été retirés du service actif et vont être intégrés à la filière de démantèlement. Il s'agit de La Fougueuse (septembre 2009), de L'Audacieuse (juin 2010) et de La Boudeuse (septembre 2010).

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française