Construction Navale
La Rochelle : Cinq candidats à la reprise de Gamelin

Actualité

La Rochelle : Cinq candidats à la reprise de Gamelin

Construction Navale

Le tribunal de commerce de La Rochelle a placé, mercredi, les chantiers Gamelin en liquidation judiciaire, avec prolongation de l'activité pendant deux mois. En tout, cinq candidats se seraient manifestés pour reprendre la société, qui emploie 120 personnes à La Rochelle et Saint-Malo. Ils ont jusqu'à lundi pour déposer un dossier de reprise, la désignation d'un éventuel repreneur étant prévue le 3 février. Selon l'AFP, le groupe CNIM se serait, notamment, montré intéressé. Ce dernier avait fait réaliser par Gamelin le prototype de son nouveau catamaran de débarquement, le L-Cat, que la marine teste actuellement à Toulon. Ce modèle est proposé au ministère de la Défense dans le cadre du renouvellement de la batellerie des Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) et des Transports de Chalands de Débarquement (TCD) de la flotte française.
Accusant un passif de 2 millions d'euros, les chantiers Gamelin avaient été placés en redressement judiciaire en novembre dernier. Patron de l'entreprise, Joël Gamelin s'était suicidé juste avant Noël, regrettant dans un message de ne pas être parvenu à sauver son entreprise. Quelques jours après son décès, sa fille, Fanny, avait lancé un appel aux dons pour permettre le paiement des salaires des employés, initiative qui avait provoqué un vaste élan de solidarité.