Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire
La Rochelle : Le port va se doter d'une vedette hydrographique à propulsion hybride

Actualité

La Rochelle : Le port va se doter d'une vedette hydrographique à propulsion hybride

Vie Portuaire

Le Grand Port Maritime de La Rochelle fait construire une nouvelle vedette hydrographique destinée à remplacer le Bathus. Destiné à assurer des relevés bathymétriques, interventions permettant d’entretenir les accès nautiques portuaires en lien avec les opérations de dragage, ce bateau, dont la construction a débuté mi-février au chantier Alumarine de Couëron, près de Nantes, doit être livré au mois de novembre.

Longue de 7.88 mètres pour une largeur de 2.98 mètres, la nouvelle vedette, intégralement réalisée en aluminium, sera équipée d’une propulsion hybride, avec un moteur diesel, deux moteurs électriques et des batteries. « Les déplacements longs au cours desquels le navire se rend d’un point à un autre se feront au moyen du moteur thermique et la propulsion électrique sera activée en phase d’acquisition des données bathymétriques, en total silence et sans impact sur l’environnement. La recharge de la batterie s’effectuera la nuit, sur le courant de quai au Port de Service, pour stocker l’énergie nécessaire au travail en autonomie la journée », explique Philippe Texier, chef du service Accès maritimes et Infrastructures terrestres au port de La Rochelle.

En plus de sa motorisation hybride, la vedette sera équipée d’un sondeur multifaisceaux en remplacement du monofaisceau utilisé jusqu’à maintenant. « Au lieu d’effectuer un scan des fonds marins sur une série de points comme auparavant, le sondeur réalisera un scan en continu sur une largeur pouvant aller jusqu’à cinq fois la hauteur d’eau (10 mètres de hauteur d’eau représentant 50 mètres de largeur de mesure en continu). Les données collectées en seront d’autant plus précises, permettant de rafraîchir plus régulièrement les cartes bathymétriques du port et, d’autre part, d’être en conformité avec les normes OHI (Organisation Hydrographique Internationale) ».

Le niveau de définition du sondeur n’est pas étranger à son coût, précise le port de La Rochelle : il compte en effet pour 170.000 euros sur les 430.000 euros du montant global de la vedette. Dimensionnée pour intégrer un gabarit routier, le nouveau bateau permettra à son équipage de proposer davantage de prestations d’acquisition de données sur des chantiers extérieurs au port.

 

 

 

Port de La Rochelle Alumarine Shipyard