Vie Portuaire

Fil info

La Rochelle : Le trafic portuaire chute de 7%

Vie Portuaire

Le trafic portuaire de l’année 2017 a été marqué par une nouvelle baisse sensible résultant pour une très grande part de la campagne céréalière 2016. L’année 2018 devrait voir le retour d’une croissance significative.

Premier trafic portuaire avec 3,2 millions de tonnes, la filière « Céréales et oléagineux » présente une baisse de 15 %. Le Port a souffert de la très mauvaise récolte de l’année précédente, dont les effets ont été particulièrement visibles au premier semestre. Malgré une récolte de l’été 2017 laissant entrevoir de belles perspectives, la conjugaison des prix bas, de la parité Euro/Dollar et des excellentes récoltes de la Mer Noire ont freiné les échanges commerciaux français sur ce type de produits au cours du deuxième semestre. L’évolution des exportations devrait de ce fait être significative en 2018.

La filière « Produits pétroliers », deuxième trafic portuaire, enregistre également une diminution à hauteur de 8,7 %. L’incident intervenu en début d’année et ayant entraîné un arrêt d’exploitation au sein d’une des deux entreprises exploitantes et les travaux d’aménagement réalisés durant l’été sur les appontements pétroliers sont à l’origine de cette baisse conjoncturelle.

Concernant les autres trafics, si les « Produits forestiers et papetiers » connaissent un recul de 10,4 %, après une hausse de 11 % en 2016, les « Vracs agricoles » affichent une évolution de + 25,3 % qui confirme une croissance solide de cette filière. L’évolution de + 13,3 % des « Produits du BTP » reflète à la fois la reprise dans le secteur du bâtiment et la montée en puissance de l’outil d’Eqiom sur le site rochelais. Enfin, la saison croisières, qui a démarré le 30 mars pour s’achever le 26 octobre, a pour sa part été remarquable. Elle a totalisé 49 000 passagers et 39 escales, soit une évolution de + 17 % en nombre de passagers et de + 26 % en nombre d’escales par rapport à l’année précédente.

Au global, le cumul des trafics portuaires 2017 s’élève à 8,6 millions de tonnes, faisant ainsi apparaître une variation de - 7,2 % par rapport à l’année précédente. Il marque la fin d’un cycle de deux années atypiques du fait d’évènements exceptionnels. Le niveau de trafic 2018 devrait être très bon, avec une croissance attendue à deux chiffres, confirmant la tendance d’évolution dynamique de l’activité portuaire rochelaise.

Communiqué du Grand Port Maritime de La Rochelle, 17/01/18

 

Port de La Rochelle