Vie Portuaire
La Rochelle : Le trafic portuaire progresse de 3.46% depuis le début de l'année

Actualité

La Rochelle : Le trafic portuaire progresse de 3.46% depuis le début de l'année

Vie Portuaire

6.582 millions de tonnes. C'est le trafic enregistré par le Grand port maritime de La Rochelle entre janvier et octobre. Sur les 10 premiers mois de l'année, le port enregistre une hausse de 3.46% de son activité, par rapport à la même période de 2007. Premier poste, avec 2.475 millions de tonnes, les céréales et oléagineux ont enregistré une augmentation de 17.74%. La baisse du prix des céréales et la diminution de la parité euro/dollar ont rendu la filière plus compétitive par rapport à d'autres pays. Les voyants sont également au vert pour les hydrocarbures, qui affichent une progression de 0.39% à 2 millions de tonnes. La baisse du prix du baril a, notamment, permis d'améliorer les entrées de produits raffinés.
Troisième activité du port rochelais en tonnage, les Sables baissent de 11.17%, à 671.609 tonnes. C'est l'une des conséquences directes de la diminution des constructions dans le bâtiment. Le recul de l'activité dans le secteur de la construction impacte également les vracs industriels, qui plongent de 57% à 104.756 tonnes.
Mieux lotis, les vracs agricoles bondissent de 23.2% sur les 10 premiers mois de l'année, soit 491.168 tonnes traitées. « Le Port enregistre de bons résultats sur cette filière. En revanche, la baisse des prix des céréales devrait affecter cette activité dans les mois à venir, les intrants étant des facteurs d'ajustements pour les exploitants agricoles. Les prix de la marchandise au premier semestre 2008, principalement l'urée qui dépend de la fluctuation du prix du gaz, a dynamisé les entrées, mais connaît actuellement un essoufflement en raison de l'effondrement des prix et des stocks constitués », explique le GPMLR.
Autre activité importante orientée à la hausse : Les produits papetiers. Ces derniers enregistrent une croissance de 18% à plus de 471.000 tonnes. Le port continue à enregistrer de bonnes fréquences d'approvisionnement de pâtes en provenance d'Amérique du Sud, notamment du Chili, mais craint que le magasinage portuaire ne connaisse un « phénomène de saturation, du fait d'une moindre évacuation à destination de la consommation des papeteries, car pour l'instant les producteurs ne réduisent pas les volumes à destination de l'Europe, malgré une certaine progression de la récession économique ».
Pour les autres trafics, les grumes reculent de 25.35% à 123.195 tonnes, alors que les bois travaillés se tassent de 2% à 166.255 tonnes. Les produits métallurgiques chutent de 18.42% à 25.104 tonnes et les marchandises diverses perdent quasiment 50% par rapport aux 10 premiers mois de 2007. De janvier à octobre de cette année, elles n'ont pas atteint 50.000 tonnes traitées (49.972).

Port de La Rochelle