Vie Portuaire
La Rochelle : Le trafic portuaire s’est replié de 1% en 2012

Actualité

La Rochelle : Le trafic portuaire s’est replié de 1% en 2012

Vie Portuaire

Après une année 2011 où il avait signé un trafic record, le Grand Port Maritime de La Rochelle a vu son activité se tasser l’an dernier, avec une baisse de 1% des marchandises traitées. Avec un résultat total de 8.347 millions de tonnes, La Rochelle a donc bien résisté dans un contexte économique très difficile, conséquence selon le GPMLR d’un port s’appuyant sur des « fondamentaux solides : le dynamisme de sa place portuaire,  la qualité de ses infrastructures et de ses équipes ».

L’année 2012 a été marquée par une hausse des importations (4.92 millions de tonnes, +3.2%) et un recul des exportations (3.43 Mt, -6.8%). On notera qu’en août dernier, le GPMLR a réalisé le meilleur tonnage mensuel de son histoire avec 929.000 tonnes de marchandises ayant transité sur les terminaux du port.

 

Premier trafic du port rochelais, les céréales et oléagineux ont enregistré un repli de 6.9% avec 3.3 millions de tonnes traitées. Les produits pétroliers, en revanche, se dont redressés, avec 2.62 Mt, soit 6.9% de mieux qu’en 2011. Les vracs agricoles (avec l’alimentation animale et les engrais) ont également connu une belle année puisqu’avec un total de 782.609 tonnes, ils affichent une croissance de 16.1%.

L’année a été plus difficile pour les produits forestiers qui, avec 782.080 tonnes, se sont contractés de 9.4%, perdant au passage leur place de troisième trafic du port, au profit des vracs agricoles.

L’activité sablière a également connu une baisse en 2012 (662.958 tonnes, -1.6%).

Les autres trafics cumulent 197.096 tonnes, soit une chute de 16.1% par rapport à l’année précédente.

Enfin, l’activité croisière a représenté 27 escales en 2012 (dont 9 avec embarquements), soit quatre de plus qu’en 2011, pour un total de 35.671 passagers accueillis. Premier port de croisière de la façade atlantique, La Rochelle dispose depuis l’an dernier d’une nouvelle gare maritime destinée à favoriser sa capacité à être retenue comme tête de ligne par les compagnies.

 

Pour le GPMLR, 2012 restera également marquée par le développement du trafic ferroviaire, qui a représenté 1 million de tonnes transportée par voie ferrées. La croissance est de 50% en 5 ans, alors que la part modale du ferroviaire a atteint 12% du trafic portuaire. OFP La Rochelle, filiale du GPMLR et premier Opérateur Ferroviaire Portuaire de l’Hexagone, a vu son activité plus que doubler en un an, en atteignant 215.000 tonnes transportées en 2012, contre 96.000 tonnes en 2011.

Port de La Rochelle