Vie Portuaire
La Rochelle : Net recul du trafic portuaire en 2009

Actualité

La Rochelle : Net recul du trafic portuaire en 2009

Vie Portuaire

Après avoir frôlé en 2008 la barre des 8 millions de tonnes, le trafic du Grand Port Maritime de La Rochelle a enregistré une baisse de 4.9% l'an dernier, pour s'établir à 7.51 millions de tonnes. Première activité du GPMLR, les céréales et oléagineux ont terminé 2009 en repli de 0.58% ; à 2.99 millions de tonnes. Les hydrocarbures, de leur côté, on progressé de 1.81% pour atteindre 2.46 millions tonnes, dont 2.36 Mt pour les produits raffinés. L'année a été plus difficile pour les produits papetiers, qui ont enregistré une baisse de 9.22% (521.617 tonnes), ainsi que les grumes, qui plongent de 41.36% (83.896 tonnes). Les bois travaillés se sont également contracté pour descendre à 123.545 tonnes (-34.6%).
Les vracs agricoles ont, aussi, terminé une année 2009 dans le rouge, avec une baisse de 2.79% (523.921 tonnes). Par rapport à 2008, les vracs industriels ont, quant à eux, perdu plus de la moitié de leurs volumes, ne représentant que 41.985 tonnes (-63.07%). Les sables sont également orientés à la baisse, avec un recul de 14.13% (674.495 tonnes) par rapport à l'année précédente. Les produits métallurgiques n'ont pour leur part atteint que 10.530 tonnes (-66.61%) ; alors que les marchandises diverses n'ont représenté que 69.800 tonnes (-24.53%), soit 33.882 tonnes en conventionnel et 36.418 tonnes en conteneurs (3444 EVP). « Dans un contexte de ralentissement économique mondial et de baisse des échanges internationaux, l'année 2009 s'est traduite pour le Port Atlantique La Rochelle par une parenthèse dans la croissance continue qu'il a enregistré depuis 5 ans. Pourtant, malgré un trafic marchandises en berne, La Rochelle limite sa baisse à moins de 5 % alors que la quasi totalité des Grands Ports Maritimes accuse une plus forte réduction, pouvant aller jusqu'à près de 15 %. Si de nombreuses filières chutent, les produits énergétiques et les trafics de céréales-oléagineux sont en hausse, ce qui a permis à La Rochelle de mieux résister. La dernière campagne céréalière a été bonne et conforte l'adéquation du positionnement du Port aux besoins des acteurs de la filière agricole. », note le port de La Rochelle.

Investissements et développement

Dans ce contexte difficile, le GPMLR a poursuivi, comme les autres GPM français, la mise en oeuvre de son projet stratégique, destiné à développer l'activité. Les travaux se sont notamment poursuivis en 2009 sur le nouveau quai de l'Anse St-Marc, dont la mise en service est prévue à la rentrée 2010. Avec le Plan de relance de l'économie, le Port de La Rochelle s'est vu accordé par l'Etat une subvention de 5 millions d'euros. Des chantiers prioritaires ont ainsi pu être accélérés : la réfection des réseaux, voies ferrées et chaussées du môle d'escale ; la réparation d'une porte d'écluse ; le renforcement des voies ferrées ; la mise en conformité de passages à niveau. Afin de faciliter le report modal sur le fer, condition nécessaire pour favoriser les trafics massifiés indispensables à la progression de l'activité, la modernisation du réseau ferroviaire du Port a, en outre, été lancée. Le port de La Rochelle s'est distingué l'an dernier par la création du premier des Opérateurs Ferroviaires de Proximité (OFP). NaviRail Atlantique, l'opérateur créé en partenariat entre le Port et SNCF Geodis, est une PME ferroviaire en charge à la fois de la gestion et de l'exploitation du réseau portuaire et des pré-post acheminements liés au trafic portuaire.
« Dans les premiers mois de 2010, l'allotissement des différents terminaux, la création d'un groupement de main-d'oeuvre appelé GMCE et d'une société de maintenance pour finaliser les transferts de personnel entrant dans le champ de la réforme, continueront de mettre le potentiel du Port de La Rochelle en phase avec ses projets de développement. Des projets soutenus par l'ensemble des opérateurs portuaires et des collectivités (Ville de La Rochelle, Communauté d'Agglomération de La Rochelle, Conseil Général de la Charente-Maritime, Région Poitou-Charentes) », souligne le port. On notera enfin que ce dernier va profiter de la création récente du Conseil de Coordination Interportuaire de l'Atlantique (CCIA), qui va permettre de renforcer les liens et trouver des synergies avec les Grands Ports Maritimes de Bordeaux et Nantes Saint-Nazaire.

Port de La Rochelle