Vie Portuaire
La Rochelle : Sica Atlantique et Maritime Kuhn aménageront l'Anse Saint-Marc

Actualité

La Rochelle : Sica Atlantique et Maritime Kuhn aménageront l'Anse Saint-Marc

Vie Portuaire

Sica Atlantique et Maritime Kuhn ont été retenues par le port autonome de la Rochelle pour réaliser l'aménagement de l'Anse Saint-Marc. Les deux sociétés, qui créeront une entité commune, Etablissement Vraquier de l'Atlantique, se développeront au sud de l'anse sur le trafic de vrac. « EVA aura pour mission de gérer et d'optimiser le terminal dédié afin de rationaliser les équipements et la massification des flux. L'entité EVA sera signataire de l'autorisation d'occupation temporaire et propriétaire des installations de stockage qu'elle réalisera, ainsi que des équipements de manutention acquis par ses soins dans le cadre de ce projet. Elle sera l'interlocuteur unique de ses clients générateurs de trafics et aura la gestion de la main-d'oeuvre nécessaire au déroulement des opérations de magasinage et de manutention portuaire », souligne le PALR. Occupant de 10 à 11.5 hectares, EVA réalisera un investissement de 41 millions d'euros pour 1.5 million de tonne de marchandises traitées, dont 1 million de tonnes de nouveaux trafics. Le port attend, en 2012/2013, environ 500.000 tonnes de clinker et de combustible, 500.000 tonnes d'engrais et de tourteaux, ainsi que 500.000 tonnes de clincker à broyer.

1.5 million de tonnes de trafic supplémentaire dans les cinq ans

Sur l'Anse Saint-Marc, trois groupes étaient en compétition sur l'appel à projets. Le PALR n'a pas souhaité donner suite au dossier de Sea-Invest « dans la mesure où il (était) assorti de conditions techniques, financières, et administratives restrictives et sur des volumes beaucoup moins importants que l'offre lauréate ». En revanche, l'offre de SGMT, bien que non retenue, intéresse le port : « Elle mérite une attention particulière, car elle propose des pistes évolutives et des trafics nouveaux avec au minimum 350 000 tonnes de vracs agricoles et 100 000 tonnes de produits de seconde vie. A ce titre, le Conseil d'Administration du Port Autonome de La Rochelle souhaite offrir à cette entreprise une solution technique permettant d'accueillir ces nouveaux apports agro-alimentaires au sein des installations portuaires existantes ». Le PALR propose de rechercher une autre solution d'implantation afin de permettre à la SGMT de concrétiser son projet, soit sur l'Anse Saint-Marc, soit sur d'autres sites du Port. La Rochelle voit en effet dans la proposition de SGMT de réelles perspectives de développement. Avec le projet de Sica Atlantique er Maritime Khun, déjà retenu, le PALR compte sur un apport de 1.5 million de tonnes, ce qui doit lui permettre de dépasser le cap des 10 millions de tonnes de trafic avant 2015.

Port de La Rochelle