Vie Portuaire
La Rochelle : Un nouveau bateau-porte pour la forme 1

Actualité

La Rochelle : Un nouveau bateau-porte pour la forme 1

Vie Portuaire

En provenance des Pays-Bas, le nouveau bateau-porte destiné à la forme de radoub n°1 du port de La Rochelle est récemment arrivé. Après des essais de mise en service, comprenant notamment des opérations de ballastage et de déballastage, il vient de prendre place à l’entrée de la cale sèche, située au cœur du Pôle de réparation et de construction navale du Grand Port Maritime de La Rochelle.

Construites à la fin du XIXème siècle, les deux formes de radoub situées dans cette zone permettent d’intervenir à sec sur les navires lors de leurs réparation, le bateau-porte séparant la forme du bassin à flot, alors que des pompes offrant un débit de 3600 m3/h permettent d’assécher la forme. Une fois le navire réparé, le bateau-porte peut être remis en flottaison grâce à son système de ballastage et, ainsi, permettre au navire de reprendre la mer.

 

Remorqué depuis Rotterdam

 

Réalisé à Deest par la société néerlandaise Ravenstein, qui a débuté sa construction au second trimestre de cette année, le bateau-porte a nécessité huit mois de travaux. Long de 22.85 mètres pour une largeur de 6 mètres, cet équipement, doté de pompes, est plus souple d’utilisation que son ainé, construit plus de 100 ans auparavant. Le nouveau bateau-porte a d’abord été transporté par barge jusqu’à Rotterdam, où il a été mis à l’eau et a subi des tests de stabilité. Fin novembre, une fois l’ajustement des lests en béton (210 tonnes) réalisé, le bateau-porte a été conditionné pour un remorquage et a été tracté jusqu’à La Rochelle par le remorqueur MTS Indus.

 

Redynamisation du pôle de construction et de réparation

 

L’ensemble du programme de redynamisation du pôle de construction et de réparation navale comprend non seulement l’acquisition de ce nouveau bateau-porte, mais aussi le changement du système de vannes des formes de radoub et la création de deux places supplémentaires sur le terre-plein de l’aire de carénage. D’un coût de 2.5 millions d’euros, ces travaux sont financés par l’intermédiaire du plan de relance portuaire pour lequel le Grand Port Maritime de La Rochelle bénéficie de subventions de l’Etat, du Conseil général de Charente-Maritime et de la Communauté d’agglomération de La Rochelle.

Port de La Rochelle