Défense
La Royal Navy affrète un navire offshore pour la surveillance de l'Antarctique

Actualité

La Royal Navy affrète un navire offshore pour la surveillance de l'Antarctique

Défense

En attendant le possible remplacement du HMS Endurance, la marine britannique a affrété pour une période initiale de trois ans un navire norvégien afin d'assurer des missions de surveillance et de soutien dans l'Antarctique. Propriété de GC Rieber Shipping, le Polarbjørn, normalement basé à Bergen, a été livré en 2001. Long de 81.9 mètres pour une largeur de 17.8 mètres, ce navire conçu pour les services à l'offshore en zones polaires. Affichant un déplacement de 4985 tonnes, le Polarbjørn est doté d'un système de positionnement dynamique DP2, de plusieurs grues, d'une plateforme hélicoptère et peut héberger 100 personnes. Au sein de la Royal Navy, il naviguera sous le nom de HMS Protector. Cet affrètement de trois ans laisse le temps au gouvernement britannique d'étudier l'avenir du HMS Endurance, un brise-glace construit en 1990 et affrété depuis 1991, gravement endommagé en 2008 suite à une voie d'eau accidentelle intervenue lors d'opération de maintenance.

Le HMS Endurance  en Antarctique (© : ROYAL NAVY)
Le HMS Endurance en Antarctique (© : ROYAL NAVY)

Le nouvel HMS Protector, qui sera armé par 76 hommes de la Royal Navy et de GC Rieber Shipping, sera chargé de la surveillance, de la protection et du soutien des territoires du Royaume-Uni situés dans le grand sud de l'océan Atlantique (Malouines, Géorgie du sud, îles Sandwiches) et en Antarctique, dont une base de recherche , ainsi que du soutien de ces territoires et de la base de recherche britannique sur le continent blanc. Il pourra, à ce titre, servir de moyen de support à des programmes de recherche scientifiques.
Depuis 2008 et l'indisponibilité du HMS Endurance, c'est le navire hydrographique HMS Scott qui assurait une présence en Antarctique. Le bâtiment rentre d'ailleurs le 10 avril à sa base de Devonport après avoir parcouru 22.500 milles dans l'un des environnements marins les beaux, mais aussi les plus difficiles de la planète.

Le HMS Scott en Antarctique (© : ROYAL NAVY)
Le HMS Scott en Antarctique (© : ROYAL NAVY)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques