Défense
La Royal Navy surveille de près le porte-avions russe Kuznetsov

Actualité

La Royal Navy surveille de près le porte-avions russe Kuznetsov

Défense

Partis de Russie début décembre, le porte-avions Kuznetsov et son escorte sont arrivés cette semaine au large des îles britanniques. Et la proximité du groupe aéronaval russe avec les Orcades n'a, apparemment, pas été du goût de Londres. Bien que restant dans les eaux internationales, le bâtiment amiral de la flotte du Nord a eu la surprise de voir apparaître lundi le destroyer lance-missiles HMS York, ouvertement dépêché sur zone pour surveiller les manoeuvres du groupe aéronaval russe. « C'est la première fois depuis de nombreuses années que (le Kuznetsov) est déployé près du Royaume-Uni et la présence du HMS York démontre la volonté de la Royal Navy de maintenir l'intégrité et la sécurité des eaux britanniques », a déclaré la marine anglaise. Le commandant du destroyer a même été encore plus clair. « Notre présence est un signal clair au groupe aéronaval russe : La Royal Navy est active et en alerte dans les eaux britanniques et nous continueront à surveiller leurs activités jusqu'à ce qu'ils aient passé leur chemin », a indiqué le commandant Rex Cox, qui n'a pas hésité, dans ce contexte, à se rapprocher assez près du porte-avions russe, histoire de lui rappeler que les marins britanniques étaient chez eux dans cette zone.
Accompagné du destroyer Admiral Chabanenko, de deux frégates et d'un pétrolier-ravitailleur, le Kuznetsov a quitté la Russie pour un déploiement de plusieurs mois en Atlantique et Méditerranée.

 Le HMS York et le Kuznetsov (© : ROYAL NAVY)
Le HMS York et le Kuznetsov (© : ROYAL NAVY)

Royal Navy