Construction Navale
La Russie lance le brise-glace nucléaire Ural

Actualité

La Russie lance le brise-glace nucléaire Ural

Construction Navale
Marine Marchande

L’Ural, troisième des nouveaux brise-glaces russes à propulsion nucléaire du projet 22220 (classe LK-60Ya), dont deux autres unités seront commandées cet été, a été lancé le 25 mai à Saint-Pétersbourg, où ses deux aînés sont en achèvement à flot. Ces navires de 173 mètres de long pour 34 mètres de large et 10.5 mètres de tirant d’eau afficheront un déplacement de plus de 33.000 tonnes en charge. Ils pourront briser une épaisseur de glace allant jusqu’à 3 mètres. Dotés de trois lignes d'arbres, avec une puissance propulsive de 60 MW, les LK-60Ya sont équipés de deux nouveaux réacteurs nucléaires RITM-200, qui seront également employés sur les centrales flottantes développées par Rosatom. Ces réacteurs peuvent générer une puissance unitaire de 175 MW. « Une autre caractéristique unique des navires du projet 22220 est sa conception à double tirant d'eau. Les citernes de ballast à l'intérieur de la coque peuvent être facilement ajustées pour modifier le tirant d'eau du navire selon qu’il doit naviguer dans la mer Arctique ou dans les estuaires peu profonds des rivières. Avec cette solution intelligente, Rosatom obtient deux types de brise-glace pour le prix d'un, ce qui représente une économie potentielle de centaines de millions de dollars », explique le groupe russe.

 

L'Ural juste avant son lancement (© : ROSATOM

L'Ural juste avant son lancement (© : ROSATOM)

L'Ural juste avant son lancement (© : ROSATOM

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie