Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La Russie lance le plus grand brise-glace nucléaire du monde

Défense
Marine Marchande

Mise sur cale en novembre 2013, la coque de l’Arktika, premier d’une série de trois nouveaux brise-glaces à propulsion nucléaire construits par la Russie, a été lancée le 16 juin à Saint-Pétersbourg. Son achèvement à flot débute maintenant, en vue d’une livraison à Rosatomflot annoncée pour la fin 2017 selon le directeur de l’armement russe, dont les propos ont été recueillis par l’agence TASS.

Issus du Projet 22220, ces brise-glaces, les plus gros du monde, mesureront 173 mètres de long pour 34 mètres de large, avec un tirant d’eau de 10.5 mètres et un déplacement devant atteindre 33.500 tonnes. Dotés de trois lignes d'arbres, ils seront équipés de deux nouveaux réacteurs nucléaires RITM-200 de 55 MW spécialement conçus pour cette application. Réalisées près de Moscou, les chaufferies doivent rejoindre prochainement Saint-Pétersbourg pour être intégrées à la coque.

 

 

Pendant ce temps, les chantiers de la Baltique poursuivent l’assemblage du second brise-glace de la série, le Sibir, mis sur cale en mai 2015, et vont débuter la construction du troisième, qui sera baptisé Ural.

D’un coût de 1.9 milliard de dollars, ces trois nouveaux bâtiments, conçus pour briser plus de 3 mètres d'épaisseur de glace, sont conçus pour opérer à l’année dans la zone arctique et ont pour objectif de soutenir le développement des activités russes dans le Grand Nord, comme l’exploitation du nouveau terminal méthanier Yamal LNG. Ils travailleront dans les mers de Barents, Petchora et Kara. 

- Voir les images de la mise à l'eau sur le site de TASS

 

Marine russe