Défense

Actualité

La Russie relance la construction de Kilo pour la flotte de la mer Noire

Défense

Malgré la mise en service en mai dernier du Sankt Petersburg, premier sous-marin du type Lada, la marine russe a passé commande de trois nouveaux bâtiments du type Kilo. Baptisé Novorossiysk, le premier a été mis sur cale le 20 août dernier aux chantiers de Saint-Pétersbourg pour une livraison en 2013. Deux autres devraient être opérationnels l'année suivante, ces trois sous-marins étant destinés à la flotte de la mer Noire.
Conçu dans les années 80, le type Kilo a été construit à 24 exemplaires pour la marine russe et a été vendu à de nombreux pays étrangers (Algérie, Chine, Inde, Iran, Pologne, Roumanie). Longs de 72 mètres pour un déplacement de 3000 tonnes en plongée, ces bâtiments peuvent mettre en oeuvre 18 torpilles et missiles antinavire. Les trois nouvelles unités russes sont une amélioration des sous-marins précédents (type 636-3).
Normalement, la Russie n'aurait pas dû commander de Kilo supplémentaires, les nouveaux Lada devant assurer leur succession. Mais la mise au point du prototype, mis sur cale en 1997, s'est révélée longue et fastidieuse, avec notamment cinq ans d'essais à la mer. Et les travaux ne semblent pas avancer très vite sur ses sisterships. Mis sur cale en 2005, le Kronshtadt ne devrait pas être opérationnel avant 2013 et le troisième de la série, baptisé Sevastopol, n'est pas attendu avant 2015. Longs de 66.8 mètres pour un déplacement de 2650 tonnes en plongée, les Lada doivent atteindre 21 noeuds en plongée et embarquer, comme les Kilo, 18 armes.

Le Sankt Petersburg  (© : COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)
Le Sankt Petersburg (© : COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)

Marine russe