Construction Navale
La situation de Vard s’améliore nettement

Actualité

La situation de Vard s’améliore nettement

Construction Navale

Ce n’est pas encore l’idéal mais la situation s’améliore pour le groupe Vard, filiale à 69.67% du groupe italien Fincantieri, et propriétaire de chantiers en Norvège, Roumanie, Vietnam et Brésil. Très secoué par la violente dégringolade du marché de la servitude offshore, Vard commence à reprendre des couleurs, notamment grâce à sa diversification vers de nouveaux secteurs comme la croisière ou l’aquaculture qui ont lui permis de regarnir son carnet de commandes.

Ainsi, et après plusieurs mesures de restructurations mises en place en 2016, Vard limite ses pertes à 197 millions de couronnes norvégiennes (21.6 millions d’euros) en 2016, là où elles étaient de 1.3 milliard (110 millions d’euros) en 2015. Mais surtout 2016 a vu un volume de commandes de 10.6 milliards (1.09 milliard d’euros) de NOK. Vard a désormais 41 navires à construire, dont 35 sur ses propres design.

L’activité des chantiers roumains de Tulcea et Braila est assurée jusqu’en 2018, avec la construction de 13 des 20 barges commandées par Topaz Energy and Marine. Le chantier de Tulcea est en cours d’agrandissement, avec notamment l’extension de la barge de mise à l’eau qui pourra recevoir des navires de 210x49 mètres et l’installation d’une nouvelle grue. Au Vietnam, le chantier de Vung Tau construit les 7 autres barges de Topaz, en liaison avec les chantiers roumains. Il vient également de livrer le navire de construction offshore Far Superior, destiné à TechnipFMC, qui va être armé en Norvège. L’activité au Brésil, qui est désormais réservée au seul site de Promar, reste toujours compliquée en raison de l’environnement économique local.

Les cinq chantiers norvégiens sont encore sujets à des mesures de chômage partiel, qui devraient s’arrêter prochainement avec l’arrivée des premières coques des navires d’expéditions commandés par Ponant. En attendant, les chantiers norvégiens se sont notamment diversifiés vers les activités de maintenance et réparation. L’activité ingénierie est, quant à elle, en pleine expansion notamment dans le cadre des multiples commandes à la croisière. 

 

Vard | Toute l'actualité du constructeur naval