Marine Marchande
La SNCM veut trouver un compromis avec Bruxelles

Actualité

La SNCM veut trouver un compromis avec Bruxelles

Marine Marchande

« La nouvelle SNCM n’est plus l’entreprise dont parlent trop souvent ceux qui ne la connaissent pas. Elle intéresse des investisseurs européens de renom qui adhèrent au projet et qui ont besoin d’être rassurés sur le traitement des contentieux avec la Commission européenne pour s’engager plus avant ». Gérard Couturier, président du conseil de surveillance et Marc Dufour, président du directoire de la SNCM, ont envoyé le mardi 6 mai une lettre à tous les députés pour les interpeller sur le sort de la compagnie maritime dont ils disent que la survie se jouent  « dans les jours qui viennent ».

Après le long psychodrame des guerres entre actionnaires, la SNCM n’a, actuellement, toujours aucune vision d’avenir : il faut investir pour mettre en œuvre le plan de redressement mis en place avec les salariés en 2013 mais l'actionnaire majoritaire, Transdev (et derrière lui Veolia), ne veut plus entendre parler de la SNCM. La seule planche de salut résiderait dans d’autres investisseurs – le nom du Norvégien Siem circule avec insistance – mais ceux-ci seraient, selon la direction,  inquiets des conséquences des contentieux

Corsica Linea | Toute l'actualité de la compagnie de ferries